.
-

Le Mont Liban
Le Mont Liban (hébreu : blanc), Libanus, est une chaîne de montagnes qui traverse le Liban, du Sud au Nord, pour se prolonger ensuite en Syrie, sous le nom de Djebel an-Nusayriyeh, jusqu'à la frontière turque. Elle se compose de deux chaînes parallèles, le Mont Liban proprement dit à l'Ouest, que s'appelle en arabe Djebel Lubnan, et l'Anti-Liban à l'Est, le Djebel al-Sharqi en arabe, qui longe la frontière entre le Liban et la Syrie. 

Le mont Liban, long de 130 km et large seulement de 25 ou 30, a des sommets arrondis en croupe comme ceux du Jura; il se compose de montagnes calcaires, rocheuses et sillonnées en tous sens par des gorges et des torrents.

Généralement le Liban est peu boisé; ou n'y rencontre çà et là que quelques bouquets de pins, de genévriers et de chênes, mais il est couvert jusqu'en haut de riches pâturages. Son versant occidental est fertile, partout taillé en terrasses cultivées et plantées de mûriers, d'oliviers, de vignes et d'arbres fruitiers, surtout dans le Liban maronite ou septentrional. 

Les principaux sommets du Liban sont le Dhor-el-Khodib (3106 m), le Djebel-Makmel, sur lequel se trouvent les derniers cèdres du Liban, qui avaient rendu cette montagne célèbre dans l'Antiquité, à 2043 m, et le Djebel-Arneto (2860 m).

La partie du Liban maronite comprise entre Beyrouth et Djebaïl (anc. Byblos) s'appelle le Kesrouan. 

 La fertile vallée qui sépare le Liban de l'Anti-Liban se nommait autrefois Coelésyrie, c. à d. Syrie creuse; c'est l'actuelle vallée de la Bekaa.



[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.