.
-

Jacques de Molay

Molay (Jacques de), né en Franche-Comté vers 1240, d'une famille noble, entra dans l'ordre des Templiers, et en fut élu grand maître en 1291. Avec l'aide des Mongols, il reprit en,1299, Jérusalem aux musulmans (Les Croisades), qui y rentrèrent en 1300. Il s'était retiré en Chypre avec les troupes de l'ordre, lorsqu'il fut appelé en France par le roi Philippe le Bel. Il fut arrêté à Paris, en 1307, avec plusieurs dignitaires et chevaliers de l'ordre, qui était accusé, lors d'un procès truqué, de divers crimes et impiétés, et qui fut supprimé, au concile de Vienne, par Clément V en 1512.
-
Jacques de Molay.
Jacques de Molay (ca. 1240 - 1291).

Le pape, s'étant réservé le jugement du grand maître et de trois autres dignitaires, désigna pour y procéder trois cardinaux, avec l'archevêque de Sens, et quelques évêques assistés de docteurs. Les accusés avouèrent sous la torture les crimes qui leur étaient imputés, et furent condamnés à une prison perpétuelle. Mais Jacques de Molay et Gui, frère du Dauphin d'Auvergne, ayant publiquement rétracté leurs aveux, furent livrés par les juges commissaires au prévôt de Paris, et le roi, ayant pris l'avis de son conseil, les fit brûler vifs le même jour, 18 mars 1314. Jacques de Molay et son compagnon nièrent dans leur supplice les prétendus crimes qu'on leur avait extorqués.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.