.
-

Moessard (Simon-Pierre). - Acteur  né à Paris le 15 mars 1781, mort à Paris en 1851. Il avait sans doute commencé sa carrière dramatique en province, lorsqu'il fut engagé au théâtre de la Porte-Saint-Martin, auquel il appartenait dès 1820. Sans être un artiste de premier ordre, Moessard avait du zèle, de la conscience, de la chaleur, et surtout une activité infatigable qui le firent bien venir du public et lui assignèrent une place très honorable parmi les bons comédiens des boulevards. Il ne manquait pas d'ailleurs d'une certaine originalité, et se fit remarquer dans un grand nombre d'ouvrages : le Lépreux, le Juif, le Mélomane, et surtout dans le drame célèbre de Trente Ans ou la Vie d'un joueur, où il remplissait le rôle du père avec beaucoup de chaleur et de dignité. 

Moessard se retira de la scène aux environs de 1820. Toutefois, ce n'est pas à son talent, bien que celui-ci fuit très réel, qu'il dut de ,jouir à Paris d'une sorte de célébrité, mais à sa bienfaisance, à sa bonté, à ses vertus privées qui furent telles et s'exercèrent de telle façon que l'Académie française, en séance solennelle, décerna à l'excellent artiste un prix, avec une récompense de 3000 F. On raconte que le soir même, à son entrée en scène, Moessard fut de la part du public l'objet d'une ovation si bruyante et si prolongée et que son émotion en fut si grande qu'il faillit s'évanouir. Dans son livre, la Vertu en France, Maxime du Camp a raconté les faits si honorables qui avaient valu à Moessard cette distinction.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.