.
-

Moeser ou Möser (Justus). - PubIiciste né à Osnabruek (Allemagne) le 14 décembre 1720, mort le 8 janvier 1794. Fonctionnaire de l'évêché d'Osnabruck, il fit preuve de haut mérite et le roi Georges III lui confia, de 1768 à 1783, une influence prépondérante sur la gestion des affaires au nom de son fils Frédéric, évêque protestant d'Osnabruck. Moeser fonda en 1766 un journal hebdomadaire (Osnabrückische lntelligenzbloetter), auquel il collabora jusqu'en 1792, et qui est son principal titre. Ses articles sont des merveilles de claire exposition mise à la portée du grand public, d'humour, de fine analyse psychologique, du bon sens pratique. Il fit contre Gottsched l'apologie du comique grotesque dans son Harlekin. Enfin il écrivit de remarquables essais sur la politique et l'économie politique et publia une Osnabrückische Geschichte (1768, 2 vol.). Ses œuvres complètes furent réunies par Abeken (Berlin, 1842-1844, 10 vol.; nouv. édit., 1838 ; le t. X est une biographie rédigée par Nicolaï).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.