.
-

Michel III, dit l'Ivrogne, né en 836, remplaça, comme empereur d'Orient, son père Théophile, en 842, sous la régence de sa mère Théodora et de son oncle Bardas. Théodora rétablit cette même année le culte des images. Elle imposa la paix aux Bulgares en 844, et contribua à leur conversion et à celle des Khazares. N'ayant pu réussir par la persuasion à ramener les pauliniens à la foi, elle employa la rigueur contre ces hérétiques, et les obligea à se réfugier chez les musulmans. Michel III, parvenu à l'âge de régner, abandonna, pour se livrer aux plus infâmes débordements, le soin de l'empire à Bardas, qui exila de la cour Théodora, sa propre soeur, et se vengea de l'excommunication lancée contre lui par le patriarche saint Ignace, en le déposant et en le remplaçant par Photius, premier auteur du schisme grec. Fatigué de l'influence de son oncle, Michel le fit assassiner en 866 par Basile le Macédonien, qu'il associa à l'empire. Ce nouveau favori, averti que son maître, qu'on a surnommé le Néron du Bas-Empire, projetait de se défaire de lui, le fit poignarder en 867, pendant qu'il était ivre.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.