.
-

Mentelle (Edme), géographe et historien, né à Paris en 1730, mort en 1815, fut professeur  de géographie et d'histoire à l'Ecole militaire; puis, après la suppression de cet établissement en 1792, il ouvrit des cours particuliers et fut successivement professeur de géographie à l'Ecole centrale et, en 1794, à l'Ecole normale. Il devint, en 1760, professeur enfin, il devint membre de l'Institut dès la création de ce corps. 

 Ses nombreux ouvrages, rapidement passés de mode, ont au moins contribué à répandre en France le goût des études géographiques. On a de lui : Géographie comparée, 1778, 7 vol. in-8 (ouvrage resté incomplet); Cours complet de Cosmographie, de Chronologie, de Géographie et d'Histoire, 1801; Atlas universel, avec Chamaire. Il a en outre coopéré à la rédaction de la Géographie universelle de Malte-Brun.

Mentelle (François Simon), ingénieur-géographe français, frère du précédent, né à Paris en 1731, mort à Cayenne en 1799. Il travailla d'abord, sous la direction de Cassini, à la célèbre carte de la France entreprise par cet astronome, puis, en 1763, passa à la Guyane, et, après la désastreuse issue de la tentative de colonisation sur les bords du Kourou, fut chargé à Cayenne de l'organisatien d'un service sanitaire et de la voirie. En même temps, il entreprenait d'utiles opérations géodésiques, et formait un dépôt de documents géographiques dont Malouet le nomma conservateur (1777). Demeuré pendant la Révolution dans la colonie, il s'efforça, en 1798, d'adoucir le sort des déportés du 18-Fructidior.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2006. - Reproduction interdite.