.
-

Mékhitar

Pierre Mékhitar, né à Sébaste, en Arménie, en 1676, reçut le nom de Mékhitar (consolateur en arménien), lorsqu'il prit l'habit religieux, à l'âge de 15 ans. Conduit par le désir de s'instruire à Erzeroum et au célèbre monastère arménien d'Etchmiadzin, il n'y trouva pas ce qu'il cherchait.

Lorsqu'il fut ordonné prêtre en 1696, il avait déjà conçu la pensée de réunir son pays à l'unité catholique, qu'il avait lui-même embrassée sincèrement. Il se voua à l'exécution de ce grand projet, et se vit en butte à des persécutions qui, le contraignirent de quitter deux fois Constantinople

Il se réfugia, avec quelques disciples, à Modon, en Morée, et y posa les fondements de l'ordre des Mékhitaristes ou Méchitaristes, dont le pape Clément XI approuva les constitutions, sous la règle de Saint-Benoît; mais l'invasion de la Morée par les Turcs le força de se retirer avec ses religieux à Venise, où il arriva en 1715, et où il obtint du sénat, en 1717, la cession de la petite île de Saint-Lazare, située dans les lagunes à 4 km au Sud-Est de Venise. Il y établit son ordre dans un monastère dont il fut l'architecte. Il y mourut en 1749. 

Ses principaux ouvrages sont une Bible magnifique en arménien, Venise, 1733,, une savante Explication de l'Evangile de saint Matthieu, Venise, 1737, et un Dictionnaire de la langue arménienne, Venise, 1749.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.