.
-

Meinhold (Guillaume), né en 1797; dans l'île d'Usedom, devint pasteur protestant à Rehwinkel, en Poméranie. Il s'appliqua à combattre le rationalisme, et mystifia les critiques allemands qui considèrent l'histoire de Jésus comme un mythe, en publiant, vers 1838, un roman écrit en style du XVIe siècle, la Fée de l'ambre (Bernsteinhexe), qu'il donna et qui fut unanimement accepté pour la copie d'un vieux manuscrit trouvé dans les papiers de l'un de ses prédécesseurs, le docteur Schmeidler. Il révéla la mystification en tête d'une seconde édition, et la renouvela cependant avec le même succès dans un second ouvrage du même genre, Sidonie de Brok.

Il publia en 1819 les Prophéties de Hermann, abbé de Lehnin. Il finit par se rallier à la doctrine catholique, se démit de ses fonctions de pasteur, et se retira à Charlottenbourg (Berlin). Il y travaillait à la composition d'un roman historique, le fidèle Chevalier, ou Sigismond Hager d'Altensteig et la Réforme, où il exprimait ses nouvelles convictions, lorsqu'il fut surpris par la mort en 1851. 

Deux de ses fils se sont voués au sacerdoce catholique.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.