.
-

Meibom

Meibom. - Famille qui a compté plusieurs médecins et intellectuels :
Henri Meibom, dit l'Ancien, en latin Meibomius, né à Lemgo en 1555, mort en 1625, professeur de poésie et d'histoire à Helmstedt, a composé des poésies et publié des chroniques concernant l'histoire d'Allemagne
-
Meibom.
Henri Meibom (1555-1625).

J.-Henri Meibom, son fils, né à Helmstedt en 1590, mort à Lubeck en 1655, fut un médecin distingué. Il a laissé, outre plusieurs ouvrages de médecine : Vita Maecenatis, 1653, in-4°.

Henri Meibom, dit le Jeune, fils de Jean-Henri, né à Lubeck en 1638, parcourut l'Allemagne, l'Angleterre, la France et l'Italie, fut professeur de médecine à Helmstedt, puis professeur d'histoire et de poésie dans la même ville, où il mourut en 1700. On lui doit plusieurs découvertes en anatomie et en médecine. On a de lui divers ouvrages de médecine, et un recueil important, Rerum German. scriptores, 3 vol. in-fol., 1688.

Marc Meibom, philologue de la famille des précédents, né en 1630, à Toenningen dans le Schleswig, fit une étude profonde de la musique des Anciens, et fut appelé à la cour de Christine, reine de Suède, qu'un trait de la vivacité de son caractère le mit dans la nécessité de quitter. II passa au Danemark, où il fut conseiller royal, professeur à Soröe, et président des douanes à Elsingor. Obligé de quitter encore ce pays, il devint professeur d'histoire à Amsterdam, ne put conserver cette place, voyagea. en Franceet en Angleterre, et mourut à Amsterdam en 1711. Son principal ouvragé est intitulé : Antiquae musicae scriptores septem Graec. et Lat., 2 vol in-4°.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.