.
-

Meckel (J . Frédéric), dit le Jeune, pour le distinguer de son grand-père, J.-Fréderic Meckel, (1714-1774), qui s'est fait un nom comme anatomiste par plusieurs ouvrages, et notamment par un traité de quinto pare Nervorum cerebri, naquit à Halle en 1781. Il était fils de Ph.-Fréd.-Théodore Meckel, qui fut professeur d'anatomie et d'accouchement à Halle, et mourut à Moscou, en 1803, médecin de l'impératrice de Russie, laissant plusieurs ouvrages, dont le principal est intitulé : Nouvelles Archives de médecine pratique. Meckel le Jeune devint en 1806, après avoir visité toute l'Allemagne, la France et l'Italie, professeur de chirurgie, puis d'anatomie et de physiologie à Halle. Il dirigea particulièrement ses recherches vers l'anatomie comparée. Il mourut en 1833, et le gouvernement prussien acheta le musée anatomique formé par son grand-père et agrandi par lui. Ses principaux ouvrages sont une traduction allemande de l'Anatomie comparée de Cuvier, accompagnée de savantes remarques; Système d'anatomie comparée, 6 vol. in-8 trad. en fr. par Riester et Sanson, 8 vol. in-8°; Manuel d'anatomie pathologique, 3 vol. in-8; Manuel d'anatomie humaine, 4 vol. in-8°; Tabulae anatomico-palohlogie, in-fol., et Descriptio monstrorum non nullorum, in-4°.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.