.
-

Masquelier (CI.-Louis), né à Paris en 1781,  d'une famille originaire de Lille, étudia la gravure sous son père, L. J. Masquelier, auquel il succéda, en 1811, dans la direction de la publication d'estampes, dite de la galerie de Florence. Il obtint, en 1804, le premier grand prix de gravure, qui venait d'être fondé par Napoléon Ier, et perfectionna son talent à Rome, pendant un séjour de cinq ans, comme pensionnaire de l'Académie de France

Il devint en 1821 directeur de l'école municipale de dessin et de peinture de la ville d'Abbeville, qui s'honore de le compter au nombre des habiles graveurs qui ont illustré ses annales. Il retourna en 1847 à Paris, où il mourut en 1852. 

C'est d'après les grands maîtres, Raphaël, Michel-Ange, le Dominiquin, que Masquelier a principalement exécuté les oeuvres qui lui assignent, dans la gravure, un rang éminent. Il se distingue surtout par la pureté de son dessin. Il rendait aussi le portrait avec une grande finesse.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.