.
-

Martin V

Martin V, Otto Colonna, de l'ancienne famille romaine de ce nom, 213e .pape, élu au concile de Constance le 11 novembre 1417, mort le 20 février 1431. Il était né à Rome en 1368.  Il fit son entrée à Rome en 1420, et mit fin au grand schisme d'Occident, en 1429, en acceptant la renonciation de Gilles de Muñoz (Clément VIII) au rôle d'antipape.

Sa science en droit canonique le fit nommer référendaire par Urbain VI. Innocent VII le créa cardinal-diacre, au titre de Saint-Georges-in-Velabro. Au mot Eglise romaine, nous avons relaté les circonstances de son élection et les principaux faits de son pontificat qui appartiennent à l'histoire religieuse. Il suffit d'ajouter ici la mention de diverses bulles fulminées contre les idées de Jean Huss et de Jérôme de Prague, des vicissitudes et de l'avortement final des négociations menées avec les empereurs de Constantinople qui, pressés par les Turcs, offraient de réunir l'Eglise grecque avec l'Eglise latine, afin d'obtenir des secours. 

Dans l'ordre temporel, le règne de Martin correspond à une période de restauration, de sécurité et de prospérité pour Rome et les Etats pontificaux. Il réussit à rétablir complètement son autorité sur tout le domaine de l'Eglise. Jeanne de Naples rendit le château Saint-Ange; Ostie et Civita Vecchia qu'avait pris Ladislas, son prédécesseur. Fano, Pergola, Sinigaglia et d'autres villes se soumirent sans résistance. Bologne, qui s'était révoltée (1428), fut réduite à l'obéissance. Le condottiere Braccio di Montone dut abandonner Pérouse où il s'était établi. (E.-H. V.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009 - 2016. - Reproduction interdite.