.
-

Marinus, philosophe grec, de l'école néo-platonicienne, qui vécut à la fin du Ve siècle de notre ère. II fut le successeur de Proclus, dont il écrivit la biographie. Nous avons peu de renseignements sur sa philosophie : nous savons seulement par Damascius qu'il était né à Néapolis en Palestine, et qu'il se convertit à la religion grecque; qu'il était d'une santé délicate et médiocrement doué : c'est à son zéle sans doute, et aussi au manque de figures éminentes, qu'il dut d'occuper la place de Proclus dans l'école d'Athènes. Les temps étaient mauvais pour la philosophie : le christianisme désormais en position de force la persécutait volontiers; c'est ainsi que Marinus dut un jour prendre la fuite et se réfugia à Epidaure. Quant à sa doctrine, Damascius nous apprend qu'incapable de suivre les élans de Proclus, Marinus, dans son explication du Parménide, avait abandonné la théorie des unités supérieures à l'être, pour revenir aux idées. II avait peu écrit : peut-être des commentaires sur quelques ouvrages d'Aristote; il avait brillé un commentaire assez étendu du Philèbe, parce que Isidore, qui lui succéda, n'en était pas satisfait. L'école d'Athènes fut, sous Marinus, en pleine décadence. (V. Br).
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.