.
-

Manuel (L.-Pierre), né à Montargis en 1751, entra dans la congrégation de la doctrine chrétienne, qu'il quitta bientôt, et fut précepteur du fils d'un banquier. Il avait été enfermé à la Bastille pour avoir publié un pamphlet irréligieux lorsque la Révolution éclata, et il en embrassa les idées avec ardeur. II devint procureur de la commune de Paris, prit part à la journée du 10 août et conduisit Louis XVI et sa famille au Temple. Il sauva ensuite plusieurs personnes des massacres de septembre, et irrita contre lui les régicides par sa modération dans le procès du roi. Il donna sa démission, et le tribunal révolutionnaire l'envoya à l'échafaud en 1793. Il avait écrit plusieurs ouvrages et publié les Lettres de Mirabeau à Sophie (la marquise R. de Monnier), 4 volumes in-8.

Il ne faut pas le confondre avec J. Ant. Manuel, 1775-1827, orateur démagogue, qui fut expulsé de la Chambre des députés en 1823 pour avoir dit, en parlant de la condamnation de Louis XVI par la Convention, que "la France révolutionnaire avait senti qu'elle avait besoin de se détendre par une énergie toute nouvelle."

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.