.
-

Manoel, de Portugal

Manoel ou Emmanuel, dit le Fortuné, roi de Portugal, né à Alcochete, sur le Tage, le 1er juin 1469, mort à Lisbonne le 13 décembre 1521. Petit-fils du roi Edouard (Duarte) et fils de Fernand, duc de Viseu, il succéda à son cousin germain et beau-frère, le roi Jean II, le 27 octobre 1495. Le début de son règne fut signalé par une mesure violente : l'expulsion des Maures et des juifs non convertis, et la réduction en esclavage de ceux d'entre ces derniers qui n'avaient pas quitté le pays avant le délai fixé. Ambitieux d'étendre ses possessions, il envoya Vasco de Gama, puis Cabral, pour continuer les découvertes et les conquêtes faites aux Indes; ce dernier eut, en passant, la chance de découvrir le Brésil (1500) (La Découverte de l'Amérique). Ses généraux ne cessaient de guerroyer, avec des succès variables, aux Indes et au Maroc. Ils conquirent les îles Maldives, Ceylan (Sri Lanka) et Malacca, s'établirent même sur la côte orientale de l'Afrique, à Sofala, et s'emparèrent de l'île d'Ormuz, à l'entrée du golfe Persique. Ils s'appelaient Menezes, Albuquerque, Almeida, Atayde, Coutinho, etc. 

Le roi Emmanuel s'attacha aussi à établir des relations diplomatiques avec des contrées éloignées, telles que le Congo et l'Ethiopie. Par ses réformes, il porta un coup fatal à la féodalité. Sa magnificence lui valut le surnom de Grand; ses succès le firent appeler l'Heureux. Il protégea les lettres et les beaux-arts, et c'est à lui qu'on doit l'édification du célèbre couvent de Belem, où il fut enterré. Il avait épousé d'abord (1497) Isabelle, fille de Ferdinand le Catholique, roi d'Aragon, et d'Isabelle, reine de Castille (Rois catholiques); elle mourut l'année suivante. Il se maria ensuite (1500) avec sa belle-soeur, Marie, dont il eut dix enfants, entre autres : Jean III, qui lui succéda sur le trône, et Isabelle, l'épouse de Charles-Quint. Enfin il épousa en troisièmes noces (1518) Eléonore d'Autriche, la soeur de Charles-Quint et qui devint plus tard la femme de François Ier, roi de France. (G. P-i.). 

Manoël (Francisco), poète portugais, né à Lisbonne en 1734, éveilla l'attention de l'Inquisition par la licence de ses opinions religieuses, et fut obligé de se réfugier à Paris. Il mourut en 1819. Il a fait preuve; dans ses Odes d'un véritable talent lyrique. Il a traduit en portugais le Tartufe de Molière, les Fables de La Fontaine, les Martyrs de Chateaubriand. et l'Obéron de Wieland. Il a publié lui-même ses oeuvres complètes, sous le nom de Filonto Elysio, 11 vol Paris, 1818-1819.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2009. - Reproduction interdite.