.
-

Mallet (Paul-Henri), né à Genève en 1730, fut professeur de littérature à Copenhague et d'histoire dans sa ville natale, et résident de la Hesse-Electorale à Genève et à Berne. Il mourut à Genève en 1807. On a de lui des ouvrages historiques, dont les plus remarquables sont : Histoire du Danemark, continuée jusqu'à l'an 1773, 9 vol. in-12; Histoire de la ligue hanséatique, 1805, in-8°; Histoire des Suisses, qui est un abrégé de celle de MuIler, 4 vol. in-8. 
Mallet du Pan (Jacques), de la famille du précédent, né à Genève en 1749, occupa d'abord, dans la Hesse-Cassel, à la recommandation de Voltaire, une chaire de littérature, à laquelle il renonça bientôt. Il collabora à Londres aux Annales politiques de Linguet, qu'il continua à Genève sous le titre de Mémoires politiques et littéraires sur l'état présent de l'Europe. Il publia à Paris le Journal historique et politique de Genève, qui fut l'origine du Mercure de France. Louis XVI le chargea en 1792 d'une mission de confiance auprès des souverains étrangers. Il était partisan de la monarchie, et il fut obligé de se réfugier en 1799 à Londres, où il publié le Mercure britannique. Il mourut en 1800. Ses principaux ouvrages sont : Considérations sur la nature de la Révolution en France, 1793, in-8°, et Mémoires et Correspondance pour servir à l'histoire de la Révolution française, recueillis par Sayous, 1851; 2 vol. in-8°.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.