.
-

Les Maillotins

On a donné le nom de Maillotins aux aux habitants de Paris qui firent une insurrection pour s'opposer à la perception de nouvelles taxes décrétées parle duc d'Anjou régent de France, pendant la minorité de Charles VI. Le 28 février 1382 (ou 1381?), une proclamation d'une taxe nouvelle fut faite dans la ville. Les crieurs furent tués et poursuivis à coups de pierres. Le 1er mars, les percepteurs, croyant cette proclamation suffisante, se montrèrent aux halles et commencèrent par demander l'impôt sur une botte de cresson que venait de vendre une vieille femme. On les accabla de coups et on les chassa honteusement. Le peuple se porta ensuite à l'arsenal de l'Hôtel de Ville, et, n'y trouvant que des maillotins, espèce de maillets de plomb, s'en empara. La plupart des percepteurs furent tués. L'émeute grandit; elle se porta à l'abbaye Saint-Germain des Prés, qu'elle força; au Châtelet, qu'elle assiégea, et dont elle mit les prisonniers en liberté.

Rouen avait imité Paris l'exemple devenait contagieux. Le duc d'Anjou entra à Rouen avec une petite armés, fit emprisonner quelques bourgeois, pendre bon nombre de manants, et rétablit dans toute leur rigueur les impôts qui avaient donné lieu au mouvement. Le roi et les princes se dirigèrent ensuite sur Paris, pour châtier les rebelles. Cette révolte ne fut apaisée qu'à la fin du mois d'avril : plus de cent bourgeois subirent le dernier supplice, parmi lesquels, l'avocat-général Desmarets, vieillard de soixante-dix, ans, et Nicolas Leflamand, vieux champion de la liberté, un des anciens compagnons du prévôt Étienne Marcel. Les exécutions, durèrent quinze jours; puis on rétablit la gabelle et les impôts supprimés. Les Parisiens durent payer une somme de 100000 livres, destinée à remplacer les impôts, cause de l'insurrection. La révolte des maillotins donna toutefois conscience au peuple de sa force, et devint le prélude d'autres insurrections. (H. C.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.