.
-

Mage

Mage (E.), explorateur né le 30 juillet 1837, mort en mer vers le 20 décembre 1869. Sorti de l'Ecole navale en 1852, il était enseigne de vaisseau quand il fut envoyé au Sénégal en 1856. Le gouverneur Faidherbe le chargea d'une mission chez les Maures Douaïch; il publia son journal sous le titre de Voyage au Tagant, dans la Revue algérienne et coloniale (1869, t. III). Nommé lieutenant de vaisseau, il vint au Sénégal en 1863 pour la seconde fois; après une reconnaissance dans les rivières du Sud, il publia dans la Revue maritime et coloniale une étude sur le Sina et le Saloum (avril 1863)  (L'exploration de l'Afrique). 

Les qualités dont il avait fait preuve lui valurent d'être choisi pour une mission plus importante; il fut chargé, en vue de l'établissement éventuel d'une ligne de postes entre le Sénégal et le Niger, d'explorer le pays compris entre Médine et Bamako; il devait ensuite pousser jusqu'à Ségou et s'y mettre en relation avec El Hadj-Omar. Accompagné de Quintin, chirurgien de la marine, il quitta Médine le 25 novembre 1863, avec une dizaine de Noirs. Par Bafoulabé et Koundian, ils gagnèrent Kita, puis Nyamina, où ils s'embarquèrent sur le Niger; le 28 février 1864, ils étaient en vue de Ségou. Ahmadou les y retint, sans leur permettre ni de rejoindre son père El Hadj, ni de retourner à Saint-Louis. C'est le 6 mars 1866 qu'il leur rendit enfin la liberté. 

Si ce long et pénible séjour n'eut pas de conséquences politiques (car Ahmadou ne voulait pas entrer en relations amicales avec les Français), Mage et Quintin purent recueillir des données d'une haute importance sur la géographie, l'histoire, l'ethnographie, l'état politique et social du Soudan. Ils revinrent par Nioro Koniakary à Médine, où ils arrivèrent le 28 mai. C'est sur leurs travaux que reposa, jusqu'aux travaux topographiques conduits depuis 1881, la carte du Haut-Sénégal et de la région entre Sénégal et Niger. Mage reçut la médaille d'or de la Société de géographie. Il publia, en 1867, son Voyage dans le Soudan occidental (1868, in-8), précieux recueil de ses observations, et qui est d'une lecture agréable. Ce hardi explorateur périt prématurément; la Gorgone qu'il commandait se perdit en vue de Brest. (L. D.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.