.
-

Mackintosh (James), né en 1765, dans le comté d'Inverness, avait étudié la médecine à Edimbourg avant de se livrer aux études politiques. Il entra au barreau eu 1795, professa le droit naturel à Londres, et exerça les fonctions de juge à Bombay de 1804 à 1811. Revenu en Angleterre, il fut élu membre du Parlement en 1812, y brilla par son éloquence dans le parti whig (Tories et Whigs), et coopéra à provoquer la réforme parlementaire. Il fut nommé en 1823 recteur de l'université de Glasgow, devint en 1830 commissaire pour les affaires de l'Inde, et mourut en 1832. Ses principaux ouvrages sont : Vindiciae Gallicae, ou Défense de la Révolution française, où il entreprend de réfuter Burke; Histoire d'Angleterre; Histoire de la Révolution en Angleterre en 1688; Dissertation sur les progrès de la philosophie morale dans l'Encyclopaedia Britannica, traduite en français par Poret, 1836, et un éloquent plaidoyer pour Peltier, auteur d'une diatribe contre le premier consul Bonaparte.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.