.
-

Macédonius devint patriarche de Constantinople en 341, par l'influence des ariens qui chassèrent Paul, leur adversaire. Mais il irrita ensuite ces mérites ariens en se rangeant du côté des semi-ariens, et fut déposé l'an 360. Il se retira dans un faubourg de Constantinople, et fut, avant de mourir, le chef de l'hérésie des macédoniens, qui niaient la divinité du Saint-Esprit, et appelés, à cause de cela, pneumatomaques. Cette hérésie fut combattue par saint Athanase, saint Basile, saint Ephrem et saint Ambroise, et condamnée dans les conciles généraux de Constantinople (381), d'Ephèse (431), de Chalcédoine (451), et de Latran (1139).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.