.
-

Littrow

Joseph Johann von Littrow est un astronome et mathématicien né à Bischof-Teinitz (Bohème) le 13 mars 1781, mort à Vienne le 30 novembre 1840. Il étudia à l'université de Prague le droit, la médecine, la théologie, fonda en 1801 avec quelques condisciples une revue littéraire, les Propylées, dans laquelle il publia des articles de critique et d'esthétique, se plaça en 1803 comme précepteur chez le comte Renard, en Silésie, commença dès lors à délaisser la littérature pour les sciences, se passionna bientôt pour les mathématiques et la mécanique céleste, fut nommé en 1807 professeur d'astronomie à l'université de Cracovie, passa en 1810 à celle de Kazan et fut appelé en 1816 comme codirecteur à l'observatoire de Bade. Il devint en 1819 directeur de l'observatoire de Vienne, qu'il réorganisa complètement, et fut en même temps professeur d'astronomie à l'université de la même ville. Il fut anobli en 1837 par l'empereur Ferdinand IV. Il fut élu en 1838 correspondant de l'Académie des sciences de Paris. Il faisait également partie de beaucoup d'autres sociétés savantes.

Mathématicien de grand talent, excellent professeur et habile administrateur, il a contribué aux progrès de l'astronomie pratique par ses méthodes nouvelles, par son enseignement et par son activité organisatrice, plus encore que par ses découvertes et par ses observations personnelles. C'est d'après ses recherches théoriques que l'opticien Plössl a construit ses télescopes dialytiques. Il s'est aussi occupé de développer les institutions de prévoyance (pensions de retraite, assurances sur la vie, etc.) et d'en assurer le fonctionnement régulier. (L. S.).



En bibliothèque - Il a fait paraître à part : Theoretische und praktische Astronomie (Vienne, 1821-27, 3 vol. in-8); Hœhenmes-sungen durch Barometer (Vienne, 1823, in-4); Kalendariographie (Vienne, 1828); Anleitung zur Berechnung der Leibrenten, etc. (Vienne, 1829); Vortesungen liber Astronomie (Vienne, 1830, 2 vol. in-8); Gnomonik (Vienne, 1834, in-8; 2° éd., 1839); Ueber Lebens-versicherungen (Vienne, 1832); Die Wunder des Himmels (Stuttgart, 1834, in-8; 7e éd., Berlin, 1886), l'un des meilleurs ouvrages d'astronomie populaire du XIXe siècle; Die Doppelsterne (Vienne, 1835, in-8); Atlas des gestirnten Himmels (Stuttgart, 1839, in-4; 4° éd., Berlin, 1886), etc. Il a publié en outre de nombreux mémoires d'astronomie dans les recueils de l'Académie de Saint-Pétersbourg, dans la Zeitsehrift für Astronomie de Lindenau, dans l'Astron. Jahrbuch de Bode, dans les Astron. Nachrichten de Schumacher, etc. Il a dirigé de 1824 à 1840 les Annalen der wiener Sternwarte. Quant à ses écrits littéraires et artistiques, ils ont été réunis après sa mort sous le titre : Vermischte Schriften (Vienne, 1846, 3 vol. in-8).

Notice biographique sur J. J. Littrow en tête des Vermischte Schriften (V. ci-dessus). - Pour la liste de ses mémoires. V. le t. IV du Catalogue of scientific papers publié par la Soc. roy. de Londres ou le t. 1 du Biogr. t.Handwoerterbuch de Poggendorff.

Littrow (Karl-Ludwig von), astronome né à Kazan (Russie) le 18 juillet 1811, mort à Venise le 16 novembre 1877, fils du précédent. Il fut adjoint à son père en 1831 comme sous-directeur de l'observatoire de Vienne et en 1842 il lui succéda tout à la fois comme directeur de cet établissement et de ses célèbres Annalen et comme professeur d'astronomie à l'université. En 1847, il repré-senta l'Autriche au congrès austro-russe de géodésie, et de 1862 à 1865 il participa aux travaux trigonométriques du général Baeyer. En 1874, il fonda à Vienne un nouvel observatoire. Il mourut en Italie, où il était allé soigner sa santé. Il était membre de l'Académie des sciences de Vienne. On lui doit un nombre considérable d'observations astronomiques et météorologiques, d'importants travaux sur la révolution de Vénus et sur les éclipses, une excellente méthode pour la détermination des longitudes en mer, ainsi qu'une méthode propre à déterminer la position des étoiles filantes (1838), etc. Outre des mémoires et notes insérés dans les recueils de l'Académie de Vienne dans les Annalen de l'observatoire de cette ville et dans diverses revues scientifiques, il a publié : Populaere Geometrie (Stutt-gart, 1839, in-8); Kalender für alle Staende (Vienne, 1842 et suiv.); Verzeichniss geograph. Ortsbestimmungen (Leipzig, 1844, in-8). Ce dernier ouvrage est un relevé très complet des positions géographiques directement déterminées par le calcul; il parut d'abord dans une nou-velle édition du Physikalisches Waerterbuch de Gehler (t. X).

Un fils de K.-L. von Littrow, Otto, né en 1843, trouva le temps, bien que mort en 1864 à l'âge de vingt et un ans, d'inventer un nouvel héliostat, et d'apporter divers perfectionnements aux appa-reils de spectroscopie.
Littrow (Heinrich von), marin et littérateur né à Vienne le 26 janvier 1820, frère de K. L. Ancien élève et professeur de l'académie navale de Venise, officier supérieur de la marine autrichienne et inspecteur du port de Fiume, il a publié entre autres écrits estimés Handbuch der Seemanschafft (Vienne, 1859), Die Marine (Fiume, 1882); Fiume, seine Umgebungen und seine Geschichte (Fiume, 1884). Il s'est fait en outre un nom dans la littérature par ses poésies, ses romans et ses pièces de théâtre. Enfin il a collaboré à plusieurs journaux politiques. (L. S.).
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.