.
-

Les îles Lipari

38.4° N,14.9° E
Le nom de Lipari s'applique à la fois à un petit archipel d'Italie, à la principale île du groupe et à la principale localité de cette dernière île; 11,700 habitants (2009).

Les Îles Lipari sont situées, sur la ligne qui joint le Vésuve à l'Etna, au Sud-Est de la mer Tyrrhénienne, entre la presqu'île de Calabre et la Sicile, à une quarantaine de kilomètres au large des côtes de cette dernière, dont les sépare sépare un détroit de plus de 600 mètres de profondeur.

Les Anciens en faisaient la demeure d'Éole, le dieu des vents. D'après les plus vieilles traditions, le premier roi de ces îles, Liparus, aurait marié sa fille à Éole, le dieu des vents qui en avait fait sa demeure (d'où le nom d' îles Éoliennes que les Anciens leur donnaient. Les descendants de ces fondateurs mythiques auraient ensuite conquis la Sicile

Selon d'autres traditions, des Grecs venus de Cnide et de Rhodes, sous la conduite de l'Héraclide Pentathlos, s'y établirent en 579 av. J.-C (Les colonies grecques). Les pirates étrusques et les Carthaginois les ravagèrent à différentes reprises. Elles n'ont pas cessé de partager les destinées de la Sicile.

Formée au cours d'une série d'événements volcaniques, il y a 13 000 à 20 000 ans, les îles Lipari conservent leur caractère originel; les phénomènes d'échauffement de l'air, produits par les éruptions, ne sont pas étrangers à la violence et aux brusques variations des courants atmosphériques. Le groupe se compose de sept îles : Stromboli, Panaria, Salina, Filicudi, Alicudi, Vulcano et Lipari, et de dix îlots plus petits.

Stromboli et Vulcano ont chacune leur volcan, dont les éruptions n'ont pas cessé. Celui de Lipari au contraire est en sommeil; une légende locale prétend que San Calogero, patron de Lipari, aurait enfermé les démons de l'île dans les fournaises du volcan, ce qui ferait croire que l'activité volcanique aurait cessé dans cette île vers l'époque de l'introduction du christianisme, c'est-à-dire vers le VIe siècle. 

Quoi qu'il en soit, dans toutes les îles, les coulées de lave, qui remplissent les ravins comme autant d'avalanches, les amas de pierre ponce, les eaux thermales et souvent aussi les tremblements de terre, restent des manifestations de l'antique présence ou de la vitalité actuelle des volcans. 

Les rejets volcaniques ont procuré aux îles Lipari des terrains très fertiles. L'olivier, la vigne, le figuier, le pêcher y donnent des produits très estimés. 
-
Lipari.
L'île de Lipari est la plus étendue et la plus peuplée de tout le groupe. Elle a une superficie de 32 km². Sa cime la plus élevée, la Chirica, se dresse à 602 m. Une colline entière est composée d'obsidiennes, une autre de pierres ponces; des phénomènes assez fréquents trahissent l'activité souterraine : il y a des sources thermales et des exhalaisons de vapeurs chaudes.

  • La ville de Lipari est au pied du mont Sant'Angelo où l'on voit un vieux castel, et le palais épiscopal. On a trouvé près de là des ruines de bains antiques, beaucoup de tombes grecques. Là était le temple d'Artémis ou de Diane, et toute la plaine porte encore le nom de Diana. La ville de Lipari (Lipara, c.-à-d. la grasse) justifie l'origine de son nom. Son commerce de vin de Malvoisie, de raisins secs et d'huile, de pierre ponce, de soufre et d'alun, et la pêche très abondante ont de tout temps été des sources sérieuses de richesses. Mais l'eau manque, ce qui empêche la culture de l'oranger. Les habitants sont réduits à la consommation de l'eau stockée dans des citernes.
  • Stromboli.
    L'île de Stromboli, un peu à l'écart au Nord-Est du groupe, est un rocher volcanique de 700 mètres de hauteur, dont le cratère ne cesse de laisser s'échapper de la vapeur et des scories incandescentes. Elle donne de bons vins.
    -
    Stromboli.
    Le cône volcanique du Stromboli (Photo : © Thierry Labat, 2009.); ci-dessous le volcan et son
    panache de vapeur vus de l'espace.-
    Stromboli.

    Salina.
    L'île Salina était appelée Didyme ou Jumelle par les Grecs, à cause de sa double cime. Elle est longue de 6 km, large de 8 et distante de 48 km du cap Melazzo; elle produit du sel, du vin, et de l'huile.

    Vulcano.
    Vulcano ou Volcano est la plus méridionale des îles Lipari, près de la côte de Sicile. Elle consiste en une seule montagne volcanique, en forme de cône; le cratère est ovale et très grand, sa circonférence est de 1600 mètres et sa profondeur de 360 mètres environ. (R. Vast / DGV).
    -

    Vulcano.
    Le cratère principal de Vulcano. Photo : © Thierry Labat, 2009.


    [La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

    [Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

    © Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.