.
-

Lingard

Lingard (Jean), né en 1759, dans le comté de Lancastre, en Angleterre, étudia à Douai sous les jésuites, entra dans le sacerdoce, et en remplit les fonctions à Newcastle-upon-Tyne. Son premier pas dans la carrière littéraire fut signalé par la publication de plusieurs écrits de controverse, où il combattit les idées protestantes. Comme historien, il s'annonça par une oeuvre d'une haute érudition, les Antiquités de l'Eglise anglo-saxonne, Londres, 1809, 2 vol. trad. en fr. par A. Cumberworth, Paris, 1826. Lingard appliqua ensuite sa science et son talent à la composition de l'oeuvre qui le place au premier rang des historiens de son pays, et qui est l'un des plus beaux monuments littéraires que les lettres anglaises aient produit dans au XIXe siècle. Fruit de recherches immenses et consciencieuses, cet ouvrage, qui embrasse l'Histoire d'Angleterre depuis l'invasion des Romains jusqu'à la révolution de 1688, parut à Londres, en 8 vol. in-4°, et 14 vol. in-8°, 1819-1831. Lingard passa plusieurs années à Rome, et retourna mourir dans en Angleterre en 1851.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra,  2009. - Reproduction interdite.