.
-

Lindh (Anders Teodor), poète né à Borgå (Finlande) le 13 janvier 1833, mort en 1904. Il étudia tout d'abord les sciences, passa par l'École forestière de Stockholm et fut quelque temps en Finlande agent forestier; mais se sentant peu de goût pour cette carrière, il se remit à l'étude, fit son droit et est conseiller (Rådman) à Borgå depuis 1874. Soutenu par Runeberg, qui admirait fort son talent, il publia en 1862 un premier et, en 1875, un second recueil de Poésies qui devinrent bientôt populaires en Finlande, et le placèrent au premier rang des poètes lyriques de son pays. 

Lindh a eu moins de succès avec ses deux drames en vers presque oubliés aujourd'hui : le Roi Birger et ses frères (1864) et Marie d'Ecosse (1865). Sa traduction des Mélodies hébraïques de Byron (1862), de quelques chants du Kalevala (1886, mis en musique par Linsén) est très remarquable. En 1889, il a publié une petite étude de linguistique : Avançons-nous ou reculons-nous? (Th. C.).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.