.
-

Licinius (Publius Flavius Galerius Valerius Licinianus), empereur romain de 307 à 324. C'était un paysan dace, compagnon d'armes et ami du futur empereur Galère. Il parcourut tous les degrés de l'avancement militaire, et, en 307, Galère, après la mort de Sévère et la désastreuse campagne d'Italie, le promut au rang d'auguste, pour remplacer Sévère, du consentement de Dioclétien et de Maximien Hercule. On ne le fit pas passer par le rang de césar. II fut investi du gouvernement de l'llyrie à Carmentum le 11 novembre 307. 

A la mort de son protecteur, Licinius conclut un pacte avec Maximin II Daia, lui reconnaissant la souveraineté de l'Asie, de la Syrie et de l'Egypte, tandis que lui-même acquérait la Grèce, la Macédoine et la Thrace jusqu'au Bosphore (311). Puis il s'entendit avec Constantin et se fiança à sa soeur Constantia qu'il épousa deux ans après, en 313, après la ruine de Maxence. Pendant les fêtes nuptiales célébrées à Milan, Maximin Daia envahit les Etats de Licinius, s'empara de Byzance et d'Héraclée. Licinius revint à la hâte et, malgré l'infériorité de ses forces, fut vainqueur, grâce à ses talents militaires et à la qualité des troupes du Danube. 

La mort de Maximin à Tarse le laissa seul maître de l'Orient. Mais son beau-frère Constantin ne tarda pas à l'attaquer à son tour. Licinius fut battu à Cibalis au confluent de la Save et du Danube; il se replia en Thrace; une seconde bataille à Mardia fut indécise, et l'on conclut la paix par laquelle Licinius perdait la Grèce, la Macédoine et les pays danubiens, sauf une partie de la Mésie (315). La guerre reprit en 323, Constantin escomptant l'âge avancé de son rival et l'appui des chrétiens. 

Licinius fut vaincu à Andrinople (Edirne) le 3 juillet, et (après la prise de Byzance) à Chalcédoine le 18 septembre 323. Il se rendit, sur la promesse d'avoir la vie sauve; mais, après un court internement à Thessalonique, Constantin le fit tuer, ainsi que le fils qu'il avait eu de Constantia en 315, qui avait été proclamé césar en mars 317 et consul en 319. L'extermination de la famille de Maximin, de Candidianus, fils de son ami Galère, de Prisca et Valeria, femme et fille de Dioclétien, montre à quel point Licinius, soldat de fortune, sans éducation, était aussi féroce que son vainqueur, dont il n'avait pas les talents. (A. M. B.).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.