.
-

Libavius (Andreas), de son vrai nom Libau, chimiste et médecin né à Halle vers 1560, mort à Cobourg le 25 juillet 1616. Il professa d'abord l'histoire et la poésie à l'université d'Iéna (1588-91), puis fut médecin à Rothenburg et devint en 1607 directeur du gymnase de Cobourg. Il est connu surtout comme chimiste. Bien qu'il crût encore à la transmutation des métaux et aux vertus médicamenteuses de l'or, il se plaça au-dessus des alchimistes vulgaires de son temps, dont il s'efforça de réfuter les rêveries, et il fut, à certains égards, un précurseur des fondateurs de la chimie moderne. Ainsi, il admettait déjà l'augmentation de poids des métaux par l'oxydation. Il découvrit le bichlorure d'étain, qu'on appelle encore quelquefois liqueur fumante de Libavius et qu'il employait comme caustique.

Il s'occupa, en outre, des combinaisons antimoniales, de la préparation de l'acide sulfureux, de lie coloration des substances vitrifiables, du traitement des minerais, de la purification des métaux, de l'analyse du vin, de celle des eaux minérales, et il apporta dans toutes ces recherches un véritable esprit scientifique. Il eut aussi quelque réputation comme méde-cin. Il indiqua beaucoup de médicaments nouveaux et il imagina le transfusion du sang, dont la fable du rajeunissement d'Eson lui aurait suggéré l'idée. (L. S.).



En bibliothèque - Son Alchymia (Francfort, 1595, in-fol.: 2e éd., 1606) est le plus ancien manuel de chimie générale que l'on connaisse. Il y combat la doctrine de Paracelse. Parmi ses autres ouvrages, très nombreux, mais moins importants, nous citerons seulement: Rerurn chymicarum libri III (Francfort, 1595-99, 3 vol. in-8); Praxis Alchymiae libri II (Francfort, 1603-7, 2 vol. in-8); Commentaria Alchymia, (Francfort, 1606, 2 vol. in-fol.) Il a réuni ses principales publications sous le titre: Opera omnia medico-chymica (Francfort, 1615, 3 vol. in-fol.).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.