.
-

Lévis

Lévis (Gui de), fils de Philippe de Lévis, le plus ancien membre connu de l'illustre famille de ce nom, qui lui vient de la terre de Lévis, dans l'ancien Hurepoix, près de Chevreuse, s'engagea aux côtés du comte de Montfort pour faire la guerre aux albigeois. Il fut nommé maréchal de l'armée des croisés, et mourut vers 1230. L'aîné de la famille de Lévis, dans la branche de Mirepoix, ainsi appelée du nom de la seigneurie, puis marquisat et duché de Mirepoix, en Languedoc, a porté depuis le titre de maréchal de la roi. Les autres branches entre lesquelles s'est partagée la maison de Lévis sont celles de Montbrun, de Lautrec, de Ventadour, de Charlus et de Quélus.
Lévis (Gaston-François-Christophe). - Petit-fils de Fr., duc de Lévis, maréchal de France, 1720-1787, fils de P. M. Gaston, duc de Lévis, 1755-1830, capitaine des gardes du comte de Provence, plus tard Louis XVll, pair de France et membre de l'Académie française, Gaston-François-Christophe, duc de Lévis. Il aquit en 1794 en Angleterre, où son père, qui fut dangereusement blessé à Quiberon, avait cherché un refuge contre la Révolution. Il inaugura sa carrière militaire en se mettant à la disposition du duc d'Angoulême, rentrant en France par Bordeaux en 1814. Admis dans les gardes du corps du roi et nommé capitaine la même année, il prit part, en 1815, à la lutte du duc d'Angoulême en Dauphiné contre le retour de Napoléon Ier. Devenu, à la seconde Restauration, aide de camp du duc d'Angoulême, il fut successivement chef d'escadron aux hussards de la Moselle, chef de bataillon au premier régiment de ligne et au deuxième régiment de la garde royale, dans lequel il fit la campagne d'Espagne de 1823. Il reçut de Louis XVIII le titre de duc de Ventadour, et c'est sous ce nom qu'il fit l'expédition de Morée, comme colonel du 54e régiment de ligne, à la tête duquel il avait été placé en 1827. II reprit ensuite son service auprès du Dauphin, et succéda, à la mort de son père, au titre de duc de Lévis. Rentré dans la vie privée à la révolution de 1830, il fut appelé auprès du duc de Bordeaux par le Dauphin en 1838. Conseiller intime du prince dont il se dévoua à partager l'exil et dont il mérita l'amitié, il fut pendant 25 ans le généreux type d'une noble fidélité, et mourut à son poste, à Venise, en 1863.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.