.
-

Leucippe

Leucippe, Leucippus, philosopbe grec, célèbre pour avoir inventé la théorie des atomes. Sa vie nous est très peu connue. On indique comme sa ville d'origine tantôt Abdère, tantôt Milet, tantôt Elée. Nous ne pouvons pas non plus déterminer avec précision l'époque on il a vécu : il fut probablement contemporain d'Anaxagore et d'Empédocle. On nous le présente aussi comme le disciple soit de Parménide, soit de Zénon ou même de Mélissus, soit enfin de Pythagore : il est vraisemblable que le témoignage de Simplicius, d'après lequel Leucippe aurait suivi les leçons de Parménide, est le plus exact. En tout cas, le lien qui unit la théorie des atomes aux doctrines de l'école éléatique est incontestable. 

Divers témoignages nous portent à croire que ce philosophe avait écrit plusieurs ouvrages qu'Aristote a eu peut-être sous les yeux, mais ici encore nous manquons de renseignements précis. Il paraît que les livres de Leucippe furent rapidement oubliés, peut-être en partie parce qu'Epicure et ses disciples, tout en renouvelant la théorie atomistique, gardèrent un silence singulier à l'égard de celui qui l'avait inventée. Epicure, d'après Diogène Laërce (X, 7), va jusqu'à lui refuser le nom de philosophe; Lucrèce ne le nomme pas une fois. La gloire de Leucippe se confond avec celle de son célèbre disciple Démocrite, et il serait malaisé de distinguer les opinions particulières du maître et de l'élève. 

Cependant Ed. Zeller montre avec raison contre Lange, qui dans son Histoire du Matérialisme nomme une seule fois Leucippe dans les dix-huit pages consacrées à la théorie atomistiques que la plupart des doctrines défendues par Démocrite avaient déjà été indiquées par Leucippe : telles sont la réduction de la génération et de la destruction à l'union et à la séparation de substances incréées; la doctrine des atomes et du vide; le mouvement éternel des atomes; la collision des atomes; le mouvement tourbillonnant d'où est sorti le monde; les propositions relatives à la forme de la Terre modifiées en partie par Démocrite, l'ordre des astres, l'inclinaison de l'axe de la Terre, la nature de l'âme.

On a ainsi la preuve que Leucippe s'était déjà appliqué à l'étude de la cosmologie et des êtres vivants; mais sans doute il avait étudié ces questions moins à fond que son disciple. Enfin, il ne semble pas qu'on doive attacher grande importance à l'opinion du stoïcien Posidonius rapportée par Strabon et Sextus Empiricus, et d'après laquelle l'invention de la théorie des atomes appartiendrait à Moschus de Sidon. Le plus grand nombre des témoignages s'accorde en faveur de Leucippe. (V. Br.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2011. - Reproduction interdite.