.
-

Léonidas

Léonidas Ier, roi de Sparte, de la famille des Aegides, tué aux Thermopyles en 480 av. J.-C en affrontant l'armée de Xerxès Ier  (Les Guerres médiques). Fils d'Anaxandride, il épousa Gorgo, fille de son frère Cléomène, auquel il succéda vers 490.

Lors de l'invasion de Xerxès en Grèce, il fut, chargé de défendre les défilés qui unissent la Thessalie à la Béotie, les Thermopyles, avec les contingents du Péloponnèse, dont 300 Spartiates. Avant de partir, les trois cents Spartiates, certains qu'ils étaient voués à la mort, célébrèrent des jeux funèbres, auxquels assistaient tous leurs parents. Xerxès écrivit à Léonidas une lettre qui ne contenait que ces mots :

Rends les armes! 
Le fier Spartiate écrivit au-dessous : 
Viens les prendre!
Déjà plusieurs attaques des Perses avaient été repoussées, lorsqu'un berger du mont Oeta indiqua à Xerxès un sentier par lequel il pouvait tourner les Grecs. Léonidas avait négliné de surveiller ce passage, peu connu, mais praticable, le général mède Hydamès s'en empara dans la nuit et s'y établit. Le roi de Sparte résolut de ne pas survivre à sa faute; il congédia les contingents alliés, ne gardant que ses Spartiates, plus les Thespiens qui voulurent rester avec lui. Léonidas fit prendre aux siens un repas frugal, en ajoutant : 
Ce soir, nous souperons cher Pluton!
Au milieu de la nuit, les Grecs sortent du défilé, surprennent les postes perses, et pénètrent jusqu'à la tente de Xerxès, qui avait déjà pris la fuite. Mais, le jour venu, les Perses voient le petit nombre de leurs ennemis, et les entourent. Léonidas tombe percé de coups; un combat terrible s'engage autour de son corps. A la fin, tous les Grecs furent massacrés.
-
Léonidas aux Thermopyles, par David.
Léonidas aux Thermopyles, tableau de L. David, au musée du Louvre (1814). - Au milieu, Léonidas, tenant ses armes, est assis sur un rocher, près de l'autel d'Héraclès; à côté de lui, à droite, Agis, son beau-frère, dépose la couronne de fleurs qu'il portait pendant le sacrifice, et l'aveugle Eurytus, conduit par un Hilote, brandit une lance. Une troupe de Spartiates s'avance au son des trompettes. Tous les détails du Léonidas sont empruntés au récit de l'abbé Barthélemy, dans son Voyage d'Anacharsis.

Le dévouement de Léonidas et de ses compagnons produisit un effet extraordinaire, et apprit aux Grecs le secret de leur force. On grava sur le rocher des Thermopyles l'inscription restée fameuse : 

Passant, va dire à Sparte que nous sommes morts ici pour obéir à ses lois!
Léonidas II, roi de Sparte, de la famille des Aegides (256-236), né vers 315 av. J.-C., mort en 236. Il avait passé sa jeunesse à la cour de Séleucus Nicator, et épousé une Syrienne; sous ces influences, il fit abandonner par Sparte l'alliance égyptienne et combattit les réformes d'Agis II. Celui-ci le fit déposer; il fut restauré en 240 et fit périr Agis.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.