.
-

Leonicus Thomeus (Nicolas), savant et philosophe né à Venise en 1457, mort à Padoue en 1533. Il étudia le grec à Venise avec le savant byzantin Démétrius Chalcondyle, et la philosophie à Padoue avec Thomas de Vie (Cajétan de Gaëte). Mais, malgré la réputation de ce philosophe, il prit en dégoût la logique traditionnelle et, l'un des premiers, protesta au nom du véritable Aristote, enfin restitué dans son texte authentique, contre l'aristotélisme de l'école. Il fut appelé à enseigner la médecine et la logique à l'université de Padoue. à s'y fit connaître d'abord par des traductions et des commentaires d'Aristote : Aristotelis parva quae vacant naturalia latine conversa et antiquorum more explicata a Nicolao Leonico Thommoeo; Ejusdem opuscula et Dialogi (1530).

Leonicus estimait que la vraie philosophie est celle de Platon avec laquelle celle d'Aristote ne lui semblait pas en désaccord essentiel. Dans son enseignement, il développait un système néo-platonicien et mystique analogue à celui de Marsile Ficin; il se rapproche de la théorie de l'immortalité de Marsile Ficin dans son dialogue Bembus, sive de immortalitate animorum (1524). La connaissance est pour lui une divination due au rayonnement de l'âme universelle qui sent et pense en nous et par laquelle nous sommes en relation réciproque avec tout le réel. (Th. Ruyssen).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.