.
-

Koch

C.-Guillaume de Koch est un homme politique et écrivain né en Alsace en 1737 étudia à Strasbourg sous le célèbre Schoepflin, devint en 1780 professeur de droit à l'université de cette ville, et fut fait chevalier de l'empire par Joseph II. Il fut chargé, en 1789, par les protestants de l''Alsace, ses coreligionnaires, d'aller défendre leurs intérêts auprès de l'Assemblée constituante. Elu député à l'Assemblée législative, il se prononça contre toutes les mesures révolutionnaires, et fut incarcéré après le 10 août 1792. Rendu à la liberté au 9 thermidor, il rouvrit son cours de droit à Strasbourg en 1795, fut appelé en 1802 à faire partie du Tribunat, et reçut en 1808 une pension de retraite et en 1810 le titre de recteur honoraire de l'académie de Strasbourg. Il mourut en 1813. 

Ses principaux ouvrages sont : Tableau des révolutions de l'Europe depuis le bouleversement de l'empire romain jusqu'à nos jours, 4 vol. in-8°, dont Schoell a été le continuateur; Abrégé de l'histoire des traités de paix depuis la paix de Westphalie, 4 vol. in-8 que Schoell a également continué; Tables des traités entre la France et les puissances étrangères depuis la paix de Westphalie jusqu'à nos jours, 2 vol. in-8°, et Sanctio pragmatica Germanorum illustrata.

Koch (Karl Heinrich Emil). - Botaniste né à Ettersberg, près de Weimar (Allemagne), le 6 juin 1809, mort à Berlin le 25 mai 1879. De 1836 à 1847, il fit divers voyages en Russie et en Orient. Il se fixa alors à Berlin où il fut nommé peu après professeur extraordinaire de botanique, secrétaire général de la Société d'horticulture, fonda Académie d'économie rurale de Berlin et y devint professeur de botanique. Ouvrages principaux : Wanderungen im Oriente (Weimar, 1846-1847, 3 vol.), et autres relations de voyages; Beitr. zu einer Flora dey Orients (Halle et Berlin, 1848-1854); Dendrologie (Erlangen, 1869-1872, 2 vol.) et autres ouvrages d'horticulture.
Koch (Robert). - Médecin né à Klausthal le 11 décembre 1843, mort le 27 mai 1910 à Baden-Baden. Il étudia à Göttingen, fut assistant à l'hôpital-général de Hambourg, puis exerça la médecine successivement à Langenhagen (Hanovre) et à Rackwitz (Posen), enfin fut médecin pensionné de district à Wollstein (1872-1880). C'est à cette époque qu'il commença ses recherches bactériologiques sur la septicémie et le charbon. Il passa ensuite à Berlin comme membre du comité d'hygiène publique. C'est en 1882 qu'il découvrit le bacille de la tuberculose (bacille de Koch), puis en 1883 il dirigea la commission envoyée en Egypte et dans les Indes pour étudier le choléra et découvrit le bacille en virgule, qui est responsable de cette maladie. 
-
Robert Koch.
Robert Koch (1843-1910).

A son retour en Allemagne (1884), il reçut une dotation de 100.000 marks, fut envoyé en France pour y observer le choléra, enfin fut nommé en 1885 professeur ordinaire à la faculté de médecine de Berlin et directeur de l'Institut d'hygiène. Outre divers ouvrages sur ses études de prédilection, il a donné un grand nombre de mémoires aux Mittheilungen aus dem Kaiserl. Gesundheitsamte. On connaît ses tentatives de guérison de la tuberculose au moyen de la tuberculine. Robert Koch a reçu le prix Nobel de médecine en 1905. (Dr L. Hn.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.