.
-

Kniajnine (lakov Borissovitch), poète né à Pskov en 1741, mort à Saint Pétersbourg en 1791. Après avoir servi au collège des affaires étrangères et dans l'armée, il fut professeur de littérature russe au corps des cadets et membre de l'Académie russe. Il collabora en cette qualité au Dictionnaire russe de l'Académie. 

Iakov Kniajnine a écrit des tragédies (Didon, Roslav, laropolk, Vladimir) dans lesquelles il s'est surtout efforcé d'imiter Corneille; des comédies (les Originaux, le Vantard), des odes, des épîtres, etc. Sa tragédie de Vadim, écrite en 1789 et publiée en 1793 par la princesse Dachkov, fut jugée dangereuse et détruite par l'ordre de Catherine II.

Kniajnine appartient à l'école pseudo-classique et manque d'originalité. Il a traduit un certain nombre d'ouvrages français, notamment des tragédies de Corneille et la Henriade. Ses oeuvres furent réunies du vivant de l'auteur (Saint-Pétersbourg, 1787, 4 vol.); elles ont été plusieurs fois réimprimées, notamment par Smirdine (1847-42, 2 vol.) , puis par Vengerov dans la Poésie russe (SaintPétersbourg 1894). (L. L.).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.