.
-

Kleist (Ewald-Christian de), né en Poméranie, en 1715, entra comme officier, en 1736, dans l'armée danoise, et passa bientôt après au service de Frédéric II, roi de Prusse. Il reçut en 1759, à la bataille de Kunnersdorf, une blessure dont il mourut cette même année. Kleist a contribué à perfectionner la langue et la poésie allemande, par son poème du Printemps, plusieurs fois traduit en français, et par se poésies lyriques et autres.
Kleist (Heinri de), né en 1717 à Francfort-sur-l'Oder, entra très jeune au service de Prusse, qu'il quitta pour étudier le droit. Il occupa ensuite à Berlin une place dans l'administration, et l'abandonna pour se livrer à la poésie. Il rédigea avec Adam Muller à Dresde un journal intitulé le Phébus. Il était d'un caractère sombre, et il termina sa vie par un suicide près de Potsdam, en 1811. Son esprit, maladif a influé sur le talent dont il a fait preuve dans ses tragédies, surtout dans la Famille Schroffenstein, et dans Catherine de Heilbronn, dans ses comédies, dans ses chants patriotiques et dans ses nouvelles.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.