.
-

Justin Ier, empereur d'Orient, né en 452, mort le 1er août 527. Justin était originaire d'Illyrie. Venu en 498 à Constantinople pour chercher fortune, il s'enrôla dans la garde, où sa haute stature, sa bravoure et son esprit pratique le firent remarquer. II s'éleva peu à peu aux dignités de tribun, de comte des gardes et de sénateur. A la mort d'Anastase (518), le premier ministre Amnatius voulut mettre sur le trône une de ses créatures, Théodat. Le comte des gardes, Justin, fut chargé par Amantius de favoriser l'avènement du nouvel empereur au moyen de largesses habilement distribuées. Justin en profita pour se créer des partisans; la garde et le peuple le proclamèrent empereur (10 juillet 518). Amantius fut mis à mort. 

Le règne de Justin Ier fut une préparation à celui de Justinien, associé au gouvernement dès 520, adopté en 527. Dans les actes du règne de Justin, il est dès lors difficile de démêler ce qui est la part de l'empereur et la part de Justinien. D'autant que Justin, plus brave que savant, vieux déjà, s'occupa toujours peu des affaires, qu'il abandonna à Proclus d'abord, à Justinien ensuite. A l'intérieur, Justin eut à réprimer les excès de la faction des verts, que l'assassinat du Goth Vitalien, maître de la milice, avait provoqués. Très orthodoxe, il combat les monophysites et fait appliquer les doctrines du concile de Chalcédoine (451) ; de même il ordonne la fermeture à Constantinople des églises ariennes. A ce propos, un conflit éclata entre l'empire et Théodoric. Les ordonnances de Justin contre les ariens détachaient par contre-coup, en Italie, le parti catholique de Théodoric. Ce dernier envoya une ambassade à Constantinople pour demander le retrait des mesures contre les ariens (526). Le pape Jean Ier en faisait partie. Justin refusa de faire des concessions. Furieux, Théodoric se vengea sur les sénateurs, qui étaient en relation avec Constantinople, et sur le pape Jean Ier, qui mourut en prison. En Orient, Justin s'employait alors à réparer les maux causés par une série de tremblements de terre qui, en particulier, détruisirent Antioche de fond en comble (26 mai 526). Plus de 200 000 personnes périrent. Justin dépensa une fortune à reconstruire la ville. 

A l'extérieur, le gouvernement de Justin ne fut pas signalé par des faits d'armes notables. Il faut mentionner pourtant le début de la lutte contre les Perses. Bélisaire fait ses premières campagnes dans les provinces du Caucase. Il y fut battu. En somme, le règne de Justin n'est qu'une préface de celui de Justinien. Justin est à la maison justinienne ce que Nerva est aux Antonins.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.