.
-

Jung, Junge ou Jungius (Joachim), naturaliste, mathématicien et philosophe né à Lubeck le 22 octobre 1587, mort à Hambourg le 17 septembre 1657. Il s'adonna d'abord aux mathématiques, qu'il professa de 1609 à 1614 à l'université de Giessen, puis étudia l'histoire naturelle et la médecine, se fit recevoir docteur à Padoue en 1618 et se rendit en 1619 à Rostock, où il fonda en 1622 une société scientifique et où il fut de nouveau professeur de mathématiques de 1624 à 1625. Accusé d'intelligences avec les frères Rose-Croix, il dut quitter Rostock à deux reprises et se retira définitivement à Hambourg, où il passa ses vingt dernières années comme recteur du gymnase et du Johanneum.

Leibniz, qui ne craint pas de comparer Joachim Jung à Galilée et à Copernic, l'estime l'un des esprits les plus sagaces du XVIIe siècle. Il sut, en tout cas, s'affranchir, dans son enseignement et dans ses écrits, des vieilles doctrines de la scolastique, auxquelles il substitua, l'un des premiers, l'expérience scientifique. La botanique lui est surtout redevable (La botanique au XVIIe siècle) : il introduisit dans l'étude des caractères des plantes une précision avant lui inconnue; il les classa en genres et en espèces; il essaya de comparer leurs organes et de rechercher leurs analogies; il créa enfin toute une terminologie, que Linné devait par la suite perfectionner. (L. S.).



En bibliothèque - Un petit nombre de des ouvrages de Joachim Jung virent le jour de son vivant : Geometria empirica (Rostock, 1627, in-4; 6e éd., Hambourg; 1688, in-4), traduite en allemand par Jung lui-même (Die Reisse-Kunst, très rare); Trias quaestionum physicarum (Hambourg, 1637, in-4); Logica Hamburgensis (Hambourg, 1638; 3e éd., 1681); De Principiis corporum naturalium (Hambourg, 1642, in-4), etc. 

La plupart ne furent publiés qu'après sa mort, par M. Fogel, J, Vaget, J. Harmer : Isagoge physica doxoscopia (Hambourg, 1662, in-4); Harmonica theoretica (Hambourg, 1678, in-4); Isagoge phytoscopica (Hambourg, 1678, in-4); Mineralia (Hambourg, 1689; in-4); Phoranomica (Hambourg, 1689, in-4); Historia Vermium (Hambourg, 1691, in-4), etc.

J..-S. Albrecht a donné en outre un recueil de ses dissertations : Opuscula botanico-physica (Cobourg; 1747).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.