.
-

Jaubert

Le chevalier Amédée Jaubert est un orientaliste né à Aix (Provence) le 3 juin 1779, mort le 28 janvier 1847. D'abord compositeur à l'imprimerie Didot, pour faire vivre sa famille ruinée et proscrite par la Révolution, il entra à l'École des langues orientales où il se distingua si vite qu'il obtint à l'âge de dix-neuf ans de faire partie en qualité d'interprète de l'expédition d'Égypte. Il fut nommé pendant la campagne interprète en chef du corps d'occupation et gagna la confiance de Bonaparte. Revenu avec lui en France, il fut nommé secrétaire interprète du gouvernement et professeur à l'École des langues orientales (1800-1801). 

Amédée Jaubert fut chargé de mission dans les États barbaresques (1802) et à Istanbul pour notifier l'avènement de l'empereur (1804). Napoléon lui confia en 1805 la tache de se rendre à Téhéran auprès du shah de Perse pour étudier les moyens d'action de ce pays contre l'Angleterre et la Russie. Il s'acquitta de sa mission avec succès, mais eut pour l'accomplir à courir de grands dangers. Il fut notamment retenu longtemps prisonnier dans un souterrain par l'ordre du pacha de Bayazid (Le Déclin de l'Empire Ottoman).

Il ne rentra en France que dans l'été de 1807. En 1815, il accepta à la veille de la chute de Napoléon d'aller le représenter comme chargé d'affaires à Istanbul, ce qui lui assura la disgrâce du régime suivant. Depuis il se consacra à l'étude des langues orientales et fit en 1818 un nouveau voyage en Asie pour ramener en France des chèvres du Tibet. il entra à l'Institut en 1830 et à la Chambre des pairs en 1841. Il était professeur au Collège de France et directeur de l'École des langues orientales.

Parmi ses oeuvres, on peut citer : Voyage en Arménie et en Perse (Paris, 1821); Eléments de la grammaire turque (Paris, 1823-34). On a aussi de Jaubert de nombreux articles dans le Journal asiatique et la Revue encyclopédique.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.