.
-

Jarry

Nicolas Jarry est le plus célèbre des calligraphes français du XVIIe siècle. On ne connaît ni la date de sa naissance, ni celle de sa mort. On n'a d'ailleurs que très peu de renseignements sur sa vie. Il était marié à Françoise Lescuillon, dont il eut un fils, en 1637. Il est qualifié, dans l'acte de baptême de ce fils, de noteur de la musique du roi. La dernière date qu'on trouve sur ses oeuvres est celle de 1665. Il reçut néanmoins, en 1666, du trésor du roi, une certaine somme « pour des escriptures et filets d'or mis sur des feuilles de vélin ». C'est la mention la plus récente qu'on ait relevée sur lui. Son écriture est d'une beauté remarquable. On ne cite pas de calligraphe qui puisse lui êètre préféré. Les manuscrits écrits par lui sont cependant d'inégale valeur. Ils n'en atteignent pas moins tous dans les ventes des prix élevés. 

On ne doit pas lui attribuer sans examen tous ceux qui portent son nom. D'habiles faussaires ont, en effet, signé pour lui des productions calligraphiques anonymes, dont il n'est certainement pas l'auteur. Ch. Brunet lui a exceptionnellement consacré un long article, dans son Manuel du libraire (1862, t. III, col. 511-515) et Supplément (1878, t. 1, col. 692-693). La bibliographie qu'il a dressée de ses oeuvres est à peu près complète. Elle ne comprend pas moins de 46 numéros. Nous nous contenterons de signaler ici les volumes qui sont maintenant conservés à la Bibliothèque nationale et ceux qui présentent un intérêt de provenance : 

Praeparatio ad missam, (1633, petit in-8), exécuté pour Dominique Séguier, évêque de Meaux; Missale (1639, in-fol.), relié aux armes du cardinal de Richelieu; la Guirlande de Julie, exécutée pour Mlle de Rambouillet (1641, in-fol.) (Jarry fit deux autres copies de la Guirlande, mais aucune d'elle ne présente le même intérêt que celle de l'exemplaire offert à Julie d'Angennes); Preces biblicae (1641, in-4), exécuté pour H.-L. Habert de Monmort, relié par Le Gascon, aujourd'hui à Chantilly; Livre de prières (1649-1651, in-32), exécuté, semble-t-il, pour Mlle de Montpensier, relié par Le Gascon; Office de la Vierge (1651, petit in-8), exécuté pour Andrée de Vivonne, femme de François V de La Rochefoucauld, l'auteur des Maximes; Adonis, poème de La Fontaine, dédié à Fouquet (1658, gr. in-4); Office de la Vierge (1664, in-12), écrit pour Louis Fouquet, fils du surintendant, et pour Madeleine de Lévis; Officium beatae Mariae Virginis (1648, in-16), exécuté pour Cl. de Rebé, archevêque de Narbonne, aujourd'hui à la bibliothèque de Besançon; le Psaultier de Jésus, fait à Paris, en 1641, par le commandement de Mme de Lorraine (in-8), aujourd'hui ms. français 14851; la Prigione di Fillindo il costante (1643, in-fol.), aujourd'hui ms. italien 578; les Sept Offices de la semaine (1663, in-32), aujourd'hui ms. latin 10570; Praeparatio ad missam (s. d., in-32), exécuté pour Michel Le Masle, chantre de l'église de Paris, aujourd'hui ms. latin 16315. (C. Couderc).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.