.
-

Lainé (J.-H Joachim, vicomte), né à Bordeaux en 1767, était avocat lorsque la Révolution éclata, et il en embrassa les principes dans l'espoir qu'elle réaliserait des réformes utiles. Il fut nommé en 1808 membre du Corps législatif, et fut en 1813 le rapporteur d'une commission dont  Raynouard, Gallois, Flaugergues et Maine de Biran faisaient partie, et qui exprima à Napoléon Ier le voeu de la France pour une paix honorable et durable. Cet essai de résistance parlementaire fut mal accueilli. Lainé fut nommé en 1814 préfet de la Gironde par le duc d'Angoulême, et appelé par Louis XVIII à la présidence de la Chambre des députés. Devenu ministre de l'intérieur en 1816, il fit rendre l'ordonnance de dissolution de la Chambre introuvable, et adopter en 1817 une loi électorale dont il reconnut bientôt le danger. Il continua à siéger à la Chambre après être sorti du ministère en 1818, fut fait président du conseil de l'instruction publique, et en 1820 ministre secrétaire d'État sans portefeuille. Il lut créé pair et vicomte en 1823, et mourut en 1835. Le dernier mot de sa vie politique : Les rois s'en vont, signale la conséquence des principes du libéralisme qu'il avait adoptés.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.