.
-

Îles Salomon
Solomon Islands

8 00 S, 159 00 E
Les Îles Salomon sont un archipel de l'Océanie. La plus grande partie des îles qui le composent (43 700 km²) forment l'Etat souverain du même nom (28 450 km²,  552 438 habitants en 2006); Bougainville et les autres petites îles du Nord-Ouest sont rattachées politiquement à la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ce sont des îles volcaniques flanquées de formations coralliaires, ces dernières émergeant seules dans plusieurs petites îles.

Les îles Salomon sont distribuées sur deux alignements orientés Nord-Ouest au Sud-Est et enveloppées d'atolls et de récifs, au Nord surtout. La plus grande île est la plus septentrionale, Bougainville (10 000 km² environ), dominée par le volcan Balbi (3350 m); de là partent les deux rangées orientées vers le Sud-Est et distantes d'une centaine de kilomètres; celle du Nord comprend Choiseul (5 850 km²); Isabel (5 840 km²); Malaita ou Carteret (6 200 km²) ; celle du Sud, Vella-Lavella (620 km²) ; Kolombangara, Marovo ou Nouvelle-Géorgie (2000 km²), Pahouvon ou Russell (400 km²), Guadalcanal (6500 km²), San Cristobal ou Bauro (3000 km²), etc.

L'histoire des Îles Salomon. - Les îles Salomon ont d'abord été peuplées par des populations d'origine mélanésienne. Ce fut le navigateur espagnol Mendaña qui le découvrit en 1564 et en prit solennellement possession au nom de sa Majesté Catholique; le pilote Gallego faisait partie de l'expédition et en laissa un compte rendu très intéressant qui n'a été publié qu'en 1887 par le Dr Guppy (Descubrimiento de las Islas Salomon en et Mar del Sur, 1566, par Hernando Galleygo, né à la Corogne). On perdit ensuite les traces de cet archipel pendant deux siècles, à tel point qu'on doutait même de son existence, quand il fit de nouveau visité par des navigateurs français et anglais Carteret (1767), Bougainville (1763), Surville (1769), Shortland (1788), D'Entrecasteaux (1792), Dumont d'Urville (1838).

Le 17 mai 1885, l'Angleterre et l'Allemagne ont partagé l'archipel sur le papier : l'Allemagne a reçu Bougainville, Choiseul, Isabelle et les îlots voisins, qui furent réunis à l'Archipel Bismarck, qu'elle occupait depuis 1883; le Royaume-Uni prit le reste, c.-à-d. toutes les îles du Sud et du Sud-Est, et y a établi un protectorat en 1890. A l'issue de la Première Guerre mondiale, l'Allemagne vit sont empire colonial démantelé (Traité de Versailles, 1919). L'Australie fut mandatée par la SDN pour l'administration de Bougainville et de l'Archipel Bismark, tandis que Choiseul et Isabelle passèrent sous l'administration du Royaume-Uni.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les îles Salomon, occupées par le Japon en 1942 furent le théâtre de violents combats (bataille de Guadalcanal, noramment). En 1945, les Britanniques reprirent pied sur ces îles et commencèrent à faire évoluer les institutions locales vers une autonomie qui fut effective en 1976. L'ancien protectorat accéda à l'indépendance complète en 1978. Depuis cette époque, des tensions récurrentes existent entre les Îles Salomon et la Papouasie-Nouvelle-Guinée à propos de la souveraineté sur l'île de Bougainville. L'Archipel est également secoué régulièrement par des affrontements ethniques et une violence de droit commun endémique. En 2003, une force multinationale sous commandement australien -  la mission régionale d'aide aux les îles Salomon (RAMSI) -, a été mise en place sur le territoire à la demande du gouvernement salomonien, dans le but de ramener la stabilité dans la société civile.
-

Habitants des îles Salomon.
Habitants des îles Salomon avec une de leurs pirogues (début du XXe siècle).
La faune des Îles Salomon est peu riche; il faut ranger dans le domaine de la légende l'existence de singes signalés par quelques anciens navigateurs; on y trouve des porcs en grande quantité, ainsi que des chiens, dont les dents servaient autrefois de monnaie et d'ornement. Les reptiles sont assez nombreux : lézards, serpents, crocodiles; on trouve également des scorpions, des crabes, etc. 
-
Carte des Iles Salomon.
Carte des îles Salomon. Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

Le sol des îles Salomon est très fertile et recouvert d'une végétation luxuriante; les montagnes les plus élevées sont garnies de forêts épaisses, dans lesquelles on trouve le banian, le bois de rose, le tamanou, le palmier, le corozo. La majeure partie de la population dépend de l'agriculture, de la pêche, et de la sylviculture. La plupart des produits manufacturés et produits pétroliers doivent être importés. Les îles sont riches en ressources minérales (plomb, zinc, nickel et or) dont l'exploitation reste cependant peu développée. Avant l'arrivée de RAMSI, le climat de violence, la fermeture des entreprises principales, et l'état des finances publiques qui était au plus bas, avaient abouti à l'effondrement économique. Depuis 2003, on assiste à la reconstruction de cette économie, qui a renoué avec une croissance modeste. (Dr A. Hagen).
-

Les îles  Salomon
Chaîne Nord Choiseul, Isabel, Malaita (Carteret). 
Chaîne Sud Vella-Lavella; Kolombangara, Marovo (Nouvelle-Géorgie), Pahouvon (Russell), Guadalcanal, San Cristobal (Bauro). 
Bougainville  Cette île appartient à la Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Iles santa Cruz Iles Vanikoro (Popogia, Naunonga, Tevai, Nungna).

Utupua, Nendo, Reef, Duff.

Carte des îles Vanikoro.
Carte des îles Vanikoro.
.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2007. - Reproduction interdite.