.
-

L'île de Sainte-Hélène
L'île de Sainte Hélène est située entre 15°54' et 16° 1' 16" de latitude Sud. -5°36" et 5° 48' de longitude Ouest; éloignée de 3562 kilomètres à l'Est des côtes du Brésil et de 1863 kilomètres à l'Ouest des côtes d'Afrique. Allongée du Nord-Ouest au Sud-Ouest, l'île a 17 kilomètres de long long et 14 kilomètres au  point le plus large; sa superficie est de 123 km² et elle compte 44 km de circonférence. C'est le siège du gouvernement du territoire d'outre-mer britannique de Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha.
-
Sainte-Hélène vue depuis l'espace.
Sainte-Hélène vue depuis l'espace. La topographie accidentée de Sainte-Hélène, avec ses pics acérés et ses ravins profonds apparaît bien sur cette photo prise depuis la Station spatiale internationale. Elle est le résultat de l'érosion des roches volcaniques qui composent l'île. Un gradient climatique lié à l'altitude est également discernable : la partie centrale de l'île, qui est la plus élevée est aussi la plus humide et est couverte de végétation verte, tandis que les zones les plus basses, le long des côtesont plus sèches et plus chaudes avec peu de couverture végétale.

L'île de Sainte-Hélène est rongée par les vagues et a beaucoup diminué depuis les époques géologiques reculées. Ses falaises à pic (de 180 à 300 m et jusqu'à 600 m en certains points) sont entourées d'une banquette sous-marine de près quatre kilomètres, sous 100 m d'eau; la mer environnant l'île a près de 4000 m de profondeur. L'île est volcanique et repose, sur des roches basaltiques; au Sud, dans la baie de Sandy, il reste des traces d'un ancien cratère volcanique d'un diamètre de 7 kilomètres, dans lequel pénètrent les vagues; les plus hauts pitons de l'île s'y rattachent;  quelques-uns (comme ceux appelés Loth et la Femme de Loth) se dressent comme des colonnes à 80 m de haut. Le point culminant de l'île, le pic de Diane, au centre, dépasse 700 m. Sainte-Hélène est très accidentée. L'île, autrefois boisée, est maintenant extrêmement aride : Darwin a établi que la ruine de toute culture provient des chèvres introduites en 1502 et qui se multiplièrent et détruisirent tous les jeunes arbres; en 1725, les vieux arbres arrivés au terme de leur développement tombèrent, et les forêts disparurent, ne laissant subsister que des herbes touffues. Les chèvres furent détruites, mais trop tard (1731). Une trentaine de torrents arrosent l'île.

L'histoire de Sainte-Hélène. - L'île de Sainte-Hélène a été découverte par le navigateur portugais Joâo de Nova Castella le 21 mai 1502 (la mappemonde de Juan de la Cosa, figurait dès 1500 une terre dans ces parages). Les Portugais déserteurs, déposés dans l'île en 1513, ont été signalés en 1519 par la Victoire qui y passa dans un voyage de circumnavigation. En 1600, les Hollandais détruisirent la petite église bâtie par les Portugais et en 1631 occupèrent l'île abandonnée et oubliée par les Portugais. En 1650, la Compagnie anglaise des Indes obtient Sainte-Hélène des Hollandais en échange du cap de Bonne-Espérance, la colonisa et y bâtit le fort Saint-James (1660). Le ler avril 1815, le gouvernement anglais assuma l'administration de l'île. Après sa défaite, Napoléon Ier y fut interné par les Anglais, et y résida, sur le plateau de Longwood, du 17 octobre 1815 au 5 mai 1821, date de sa mort; le 15 décembre 1840, ses restes ont été rapportés en France et déposés aux Invalides. En 1900, les Anglais ont interné à Sainte-Hélène les prisonniers Boers faits pendant la guerre contre les deux républiques du Transvaal et d'Orange. Leur internement a duré jusqu'en 1903.
-
Maison de Longwood, à Sainte-Hélène.
Maison habitée par Napoléon pendant sa captivité à Sainte-Hélène.
Sainte-Hélène jouit d'un climat doux et agréable : en été, la température moyenne est de 29° et en hiver de 12°. Les pluies sont abondantes (0,68 m dans le port de Jamestown, de 1,20 m dans les montagnes de Longwood); les orages sont presque inconnus; au début de l'hiver austral, en mars et avril, il y a de fréquentes averses. De même que l'atmosphère est tranquille, la situation de l'île entre l'Atlantique du Nord et celui du Sud lui permet de n'avoir qu'une faible marée; en janvier et février, il y a cependant des raz de marée sur les rivages du Nord-Ouest.

Loin des continents, l'île de Sainte-Hélène avait une flore spéciale qui a disparu; on l'a remplacée par des plantations provenant des pays les plus divers : des chênes, pins, cyprès qui ont bien réussi, ainsi que le café et la canne à sucre, le bananier, les pommiers, poiriers et les légumes d'Europe, la pomme de terre, la patate douce, l'igname, etc. La faune primitive a été de même remplacée par les animaux domestiques d'Europe. Un oiseau terrestre spécial, le Charadrius pecuarius, existe à Sainte-Hélène; il y a 96 espèces de papillons, dont la moitié sont autochtones. 

La population de Sainte-Hélène comprend des éléments divers : les premiers colons furent des soldats portugais, mutilés pour crime de désertion par ordre d'Albuquerque (1513) et abandonnés dans l'île avec des esclaves noirs; des Hollandais s'établirent ensuite; puis des Anglais, dont plusieurs familles ruinées par le grand incendie de Londres (1666). Un peu plus tard, des cultivateurs chinois et malais furent introduits à leur tour dans l'île. 

Le chef-lieu de Sainte-Hélène est Jamestown (sur la côte au bord de la baie de James, seul point abordable de l'île, dans une échancrure triangulaire de la falaise); la situation de la ville n'est pas sans risques; ainsi, le 1er mai 1890, un énorme rocher s'est détaché de la falaise et a écrasé dix personnes. A l'Ouest de Jamestown, s'élève le Ladder Hill (mont de l'Echelle, 183 m), escarpement que couronnent des ouvrages militaires d'où l'on descend par un escalier de 700 marches au bord de la mer. Une route conduit dans l'intérieur de Sainte-Hélène sur le plateau (600 m) de Rupert's Hill, à la petite maison de Longwood où vécut Napoléon; en 1857 la reine Victoria a cédé cette maison à Napoléon III et l'a envoyée à Paris : une restitution fidèle de l'ancienne demeure a été faite à Sainte-Hélène; entre la ville et le plateau s'étend la vallée du Tombeau où le corps de l'empereur reposa sous un groupe de saules. (GE).
-

Carte de Sainte-Hélène.
Cartes de Sainte-Hélène (ci-dessous : gros plan sur Jamestown et Longwood).
Base cartographique par les contributeurs d'OpenStreetMap.
Carte de Sainte-Hélène (Jamestown).


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.