.
-

L'île de Ré
L'île de Ré (Ratis insula, Rhea lors de la Renaissance) est une île française des côtes de l'Océan Atlantique, département de la Charente-Maritime, 85 km²; 17500 habitants. Elle s'allonge de l'Est-Sud-Est à parallèlement à la côte et mesure 25 km de long entre le phare des Baleines au Nord-Ouest, la pointe de Sablanceaux au Sud-Est. 

Le Pertuis Breton, large de 10 km, la sépare de la Vendée au Nord; le Pertuis d'Antioche, large de 12 km, de l'île d'Oléron au Sud entre l'île et la terre ferme à l'Est, il n'y a que 2500 m à marée basse, mais ce détroit (Coureau de la Pallice) est très profond; un pont, long de 2926 mètres, franchit ce détroit depuis 1988.

Histoire de l'île de Ré. - L'île appartint aux XIe et XIIe siècles aux Mauléon de Chavigny, puis aux rois d'Angleterre et de France. En 1628, lors du siège de La Rochelle, les Anglais y descendirent, mais finirent par être repoussés.
L'île de Ré est de largeur très inégale, 5 km à l'Est et à l'Ouest, mais au centre quelques mètres seulement; la chaussée et la digue, construites par l'homme, opposent aux flots un obstacle sans lequel ils auraient déjà coupé la langue de sable et divisé l'île en deux morceaux, correspondant aux deux fragments de son socle de roches jurassiques. La partie septentrionale est creusée par la baie ou fosse de Loix, la méridionale par le golfe ou Fier d'Ars qui tous deux s'ouvrent sur le Pertuis Breton. Les principaux trois ports (Ars, Saint-Martin, La Flotte) sont sur cette côte intérieure l'autre, battue par la houle du large, souvent inabordable, mérite son nom de « côte sauvage ».

L'île de Ré comprend deux cantons, Ars et Saint-Martin-de-Ré. Elle se divise en marais salants et vignes (4000 hectares), abritées par un mince liséré de dunes. Son point culminant a 18 m d'altitude. On pratique la pêche du thon, la pêche à pied, l'ostréiculture, la récolte du varech, du fucus.
-
Ile de Ré.

L'île de Ré vue de l'espace.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.