.
-

Hume

Hume (David). - Écrivain écossais, né vers 1560, mort vers 1630. Après un voyage en France et à Genève, il devint secrétaire d'Archibald Douglas, comte d'Angus, qu'il défendit dans plusieurs brochures. Parmi ses écrits en prose, il faut citer son History of the House of Wedderburn (1611), imprimée en 1839 seulement par l'Abbotsford Club; History of the House and Race of Douglas and Angus, publiée par les soins de sa fille Anna en 1644, et, en latin, Apologia Basilica (Paris, 1626), étude élogieuse du Prince de Machiavel. On a de lui des poésies latines où ni la grâce, ni la vigueur ne font défaut : Davidis Humii Wedderburnensis Poemata omnia (Paris 1632 et 1639). 
Hume (David). - Philosophe né à Édimbourg, en Écosse, en 1711, d'une famille noble peu riche, étudia d'abord la jurisprudence, puis la philosophie, et entra à Bristol dans une maison de commerce, qu'il quitta bientôt pour passer en France. il y demeura à Reims et à La Flèche. Après son retour en Angleterre en 1745, il fut d'abord précepteur du jeune marquis d'Annandale, puis secrétaire du général Sinclair, qu'il suivit dans son expédition sur les côtes de France et dans ses ambassades à Vienne et à Turin.

Rentré en Écosse, il devint en 1752 conservateur de la bibliothèque des avocats d'Édimbourg. Nommé secrétaire de  l'ambassade de lord Hertford à Paris, en 1763, il noua des relations avec J. J. Rousseau, qu'il emmena en Angleterre en 1766. Le caractère insociable de Rousseau occasionna bientôt la rupture de cette liaison. Hume, fut fait en 1767 sous-secrétaire d'État, renonça à cet emploi deux ans après, et mourut à Édimbourg en 1776. 

David Hume part, en philosophie, du sensualisme de Locke pour arriver au scepticisme sinon le plus complet, du moins à un scepticisme d'un nouveau genre : selon lui, nos idées ne sont que des copies des impressions que nous avons reçues, et ne peuvent nullement nous instruire de la réalité des objets; il nous réduit ainsi à l'idéalisme et à une sorte de nihilisme; il attaqua surtout l'idée de cause et le rapport de cause à effet dans lequel il ne voit que la succession constante de faits associés dans notre esprit par l'habitude; il mit en doute la providence, la religion, les miracles; cependant, en morale, il se montra moins novateur, et défendit l'idée qu'on ne peut fonder la morale sur l'intérêt; il admettait une sorte de sentiment moral. 

Ajoutons que David Hume occupe, comme historien, une des premières places dans la littérature anglaise, par la manière dont il expose les événements et par le touchant intérêt qu'il sait inspirer en faveur de la maison de Stuart. Mais son récit élégant est cependant monotone, et quelquefois inexact et partial.

Hume (James Deacon), économiste anglais, né à Newington (Surrey) le 28 avril 1774, mort le 12 janvier 1842. Employé dans l'administration des douanes, il en entreprit la réforme et réalisa un progrès énorme en réduisant à dix le nombre des règlements et lois sur la matière qui s'élevait à 1500. En 1828, il devint secrétaire adjoint du bureau du commerce et prépara le bill de régularisation des droits sur les soies. L'un des fondateurs du Political Economy Club (1821), de l'Atlas assurance Company (1808), il, était un libre-échangiste déterminé et il réclama avec instance l'abolition des droits sur les blés, le café, le thé et le sucre. Parmi ses écrits, citons . Rights of the Working Classes (1834); Thoughts on the Corn Laws (1815); The Laws of the customs (1825-1836, 9 vol.); Letters on the Corn Laws (1834), etc. (R. S.).
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.