.
-

Hilaire (saint et docteur de l'Eglise). - Hilarius, né à Poitiers d'une famille illustre et païenne, découvrit  la religion chrétienne dans la lecture de la Bible, et se fit baptiser avec sa femme et sa fille. Elu évêque de Poitiers en 353, il se sépara de sa femme, et persuada sa fille de vivre dans la virginité. Inébranlable défenseur de la doctrine catholique contre les ariens, il la soutint fortement dans le concile de Béziers en 356. Exilé en Phrygie par l'empereur Constance, il assista au concile de Séleucie en 359 et y combattit encore l'arianisme avec son éloquence accoutumée. Il offrit même à l'empereur de démontrer devant lui l'absurdité de l'hérésie arienne. On se débarrassa de cet invincible adversaire en le renvoyant à Poitiers. Il y fut reçu dit saint Jérôme, comme un héros sortant vainqueur de l'arène. Il mourut en 368. Il a été proclamé docteur de l'Eglise par Pie IX en 1851. Saint Jérôme l'appelle le Rhône de l'éloquence latine, par allusion au caractère de son éloquence. L'élévation de son style va quelquefois jusqu'à l'enflure. 
Hilaire (saint), évêque d'Arles, né vers 401, mort le 5 mai 449. D'abord moine à Lérins, il fut élu malgré lui évêque d'Arles après la mort de saint Honorat en 429, il présida le concile de Riez en 439, et divers autres conciles de sa province. Après la déposition de l'évêque de Besançon, Chélidoine, il devint suspect au pape saint Léon et après de longs débats fut déclaré déchu de son siège. Léon Ier, rendit par la suite justice à sa mémoire. On a conservé de lui quelques écrits et notamment un beau panégyrique de saint Honorat.
Hilaire (Saint), natif de Sardaigne, fut élu pape en 461, et montra un zèle vigilant contre les hérésies d'Eutychès et de Nestorius. Il mourut en 468. 
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2008. - Reproduction interdite.