.
-

Hetman, en russe ataman, mot qu'on dérive de l'allemand Hauptmann = chef, était en Pologne le chef surême de l'armée. Le grand-Hetman avait pour lieutenant le vice-Hetman, qui lui fut primitivement adjoint pour veiller à la garde des frontières. Outre le grand-hetman et le vice-Hetman, de la couronne, il y avait aussi un Grand-Hetman. et un vice-Hetman du duché de Lituanie. Le roi de Pologne Étienne Bathori, lorsqu'il organisa militairement les cosaques de l'Ukraine, leur donna pour chef un hetman, qu'ils élisaient eux-mêmes, et que le roi de Pologne investissait de sa charge en lui remettant un bâton de commandement, un sceau et un drapeau pour l'armée. Lorsque les cosaques se soumirent aux Russes en 1654, cette organisation demeura intacte. Mais, après la révolte de l'hetman Mazeppa, en 1708, celte charge resta longtemps vacante, et, quand le comte Rasoumovski fut élu hetman en 1750, il reçut 50.000 roubles d'appointements, au lieu des domaines et des tributs dont jouissaient ses prédécesseurs. Catherine II abolit cette charge en Ukraine. Les cosaques du Don avaient conservé leur Hetman, bien qu'avec une autorité très limitée; mais l'empereur Nicolas conféra cette dignité, en 1830, au grand-duc, héritier du trône.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.