.
-

Henri le Navigateur

Henri le Navigateur ou Dom Henrique, infant du Portugal, né à Porto le 13 mars 1394, mort à Sagres le 13 novembre 1460. Troisième fils de Jean Ier et de dona Juana de Lancastre, il reçut une bonne éducation scientifique et s'intéressa dès sa jeunesse aux études rnathématiques et astronomiques. En 1415, il décida son père à attaquer les Maures d'Afrique et se signala dans cette expédition à la prise de Ceuta. Nommé grand maître de l'ordre du Christ et duc de Viseu, il s'établit dans le royaume des Algarves sur un petit promontoire voisin du cap Saint-Vincent, le cap Sagres. Il se voua dès lors aux études nautiques et géographiques, ainsi qu'à l'organisation des voyages de découvertes. Il fonda au cap Sagres une sorte d'école nautique où il appela les habiles constructeurs de cartes marines de l'île de Majorque et qui devint bientôt célèbre en Europe. Tous les ans il en partait des vaisseaux qui allaient étudier les côtes occidentales d'Afrique.

Le résultat de ces voyages fut la découverte de Porto Santo, en 1418; de Madère, en 1419 (îles que le roi don Duarte, successeur de Jean Ier, donna à son frère Henri, en 1433); en 1443, Gilianez (Gil Eanez) et Gonçalvez dépassèrent le cap Bojador; en 1441, le cap Branco fut découvert; en 1443, la baie d'Arguin; en 1445, le cap Vert; en 1455, les îles du Cap-Vert, enfin la Sénégambie. Découvertes qui mirent fin à l'opinion alors très répandue que la zone équatoriale était inhabitable; en 1447, la découverte des Açores couronna les entreprises de Henri le Navigateur.
-

Henri le Navigateur.
Portrait d'Henri le Navigateur (1394-1460).
Au-dessous figure la notice : Talent de bien faire.
Miniature exécutée en 1493.

La bienfaisante influence de celui-ci, qui contribua tant à la prospérité de son pays, se faisait sentir en outre dans la colonisation des îles découvertes : il fit transporter des chevaux à Madère et y établit des cultures nouvelles, telles que celle de la canne à sucre et les vignobles. A partir de 1441 il fut aidé dans ses efforts par des sociétés commerciales qui, malheureusement, cherchaient à s'enrichir par le commerce des esclaves. L'infant mourut entouré de la vénération générale. On a de lui une longue lettre de sa jeunesse (22 septembre 1428), très intéressante pour connaître l'état de la cour brillante des rois du Portugal au début du XVe siècle.



En bibliothèque. - De Veer, Heinrich der Seefahrer und seine Zeit; Koenigsberg, 1864. - Major, Life of prince Henry of Portugal, surnamed the Navigator; Londres, 1868. - Major, Discoveries of prince Henry the Navigator and their results; Londres, 1877.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2008. - Reproduction interdite.