.
-

Hawthorne

Nathaniel Hawthorne est un romancier américain, né à Salem (Massachusetts) le 4 juillet 1804, mort à Plymouth (New Hampshire) le 19 mai 1864. Son plus ancien ancêtre américain avait émigré d'Angleterre à la fin du XVIIe siècle. Soldat, législateur, juge, homme d'Eglise, il avait persécuté les quakers en bon puritain qu'il était, et son fils était un citoyen de la plus grande respectabilité puisqu'il aida à brûler les sorciers. La famille fournit ensuite de bons marins, Salem étant une ville de pêcheurs. En Nathaniel elle donna à l'Union un grand écrivain.

Il commença d'écrire en 1825 des essais qui passèrent inaperçus. Réunis en un volume sous le titre de Twicetold Tales en 1837, ils n'attirèrent pas beaucoup plus l'attention, non plus qu'en 1842, dans une seconde édition coïncidant avec la publication d'une nouvelle série de contes. Vers ce temps il se lia avec la colonie phalanstérienne des lettrés-philosophes-laboureurs de la ferme Brook à Roxbury, vécut quelque temps de leur vie, et tira des souvenirs de ce séjour son roman de Blithedale. Hawthorne, s'étant marié, vécut très retiré dans une propriété à Concord; il y écrivit The Scarlet Letter, roman psychologique, qui obtint immédiatement un très honorable succès. Hawthorne donna ensuite The House of the Seven Gables (1851), autre étude psychologique, mais encombrée d'allégories. Des publications diverses, poésies, anciens contes, légendes « pour garçons et filles », récits biographiques, « fauteuil du grand-père », furent de très bonne vente. 

Hawthorne acquérait à la fois réputation et fortune; il acheta, à Concord une maison, « the Wayside », et en data son roman de Blithedale. Il écrivit, en 1852, la biographie du président Pierce, qui avait été son condisciple et son ami dans le Maine, et qui s'empressa de le nommer au consulat de Liverpool. Lorsque Franklin Pierce quitta la présidence, Hawthorne dut quitter le consulat et fit une tournée sur le continent. De son séjour en Italie Hawthorne rapporta en Angleterre les éléments de sa Transformation, roman de Monte Beni (1869). Il donna en 1867 Our Old Home, a Series of English Sketches. Il mourut subitement. 

Hawthorne est essentiellement un pessimiste; le rire lui est inconnu et son sourire est triste. Un critique l'a appelé le « romancier des cas de conscience et des tortures du coeur ». Il est puritain comme ses ancêtres. The House of the Seven Gables et The Scarlet Letter ont été traduites par E.-D. Forgues, Transformation par Vermorel. (A. Moireau).

Hawthorne (Julian). - Romancier américain, né à Boston le 22 juin 1846. Fils du précédent, il se destina d'abord à la profession d'ingénieur et servit, de 1870 à 1872, dans le corps des ingénieurs hydrauliques de New York. Ayant obtenu du succès par quelques nouvelles parues dans différentes revues, il se consacra entièrement aux lettres et vint habiter l'Angleterre, puis la France et l'Irlande, collaborant à la Contemporary Review et à l'Harper's Magazine. En 1882, il se fixa à New York. Ses principaux ouvrages sont : Saxon Studies (1875); Garth (1877); The Laughinq Mill (1878); Archibald Malmaison; Ellice Quentin (1879); Yellow Cap; Sebastian Strome (1880); Fortunes Pool (1881); Dust (1882); An American Penman (1888), etc. (H. F.).
Hawthorne (Miss Grace). - Actrice et directrice de théâtre américaine, née vers 1858. Après avoir obtenu d'éclatants succès à New York et à Boston dans divers ouvrages traduits du français, entre autres Froufrou et Adrienne Lecouvreur, elle vint prendre à Londres la direction de l'Olympie, puis du Princess's Theatre, où elle a joué avec le plus grand succès des rôles très divers. Elle n'a pas cessé depuis d'être l'actrice favorite des spectateurs anglais, et son théâtre jouit de la même vogue.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.