.
-

Harcourt

Harcourt (Raoul d'), issu d'une famille dont l'origine remonte à Bernard le Danois, parent et compagnon d'armes de Rollon Ier, duc de Normandie, qui l'investit, pour le récompenser de ses services, de la seigneurie d'Harcourt, fut chanoine de Paris, archidiacre de Rouen et de Coutances, chancelier de l'église de Bayeux, et conseiller ordinaire du roi Philippe le Bel. Ce fut lui qui créa à Paris, en 1280, le collège d'Harcourt.
Harcourt. - La famille d'Harcourt, qui avait produit un maréchal de France dans la personne de Jean Il d'Harcourt, mort en 1302, se divisa en trois branches, issues des trois fils de Jean V d'Harcourt et de Blanche de Ponthieu, qu'il avait épousée en 1340. 

La première branche eut pour tige Jean VI, comte d'Harcourt, marié en 1574 à Catherine de Bourbon, soeur cadette de la reine, femme de Charles V. Marie d'Harcourt, dernière héritière de cette branche, épousa en 1440, Antoine de Lorraine, comte de Vaudemont. La deuxième branche, qui eut pour tige Jacques d'Harcourt, deuxième fils de Jean V, se fondit dans la maison de Longueville par le mariage de Marie d'Harcourt avec Jean d'Orléans, comte de Dunois et de Longueville. La troisième branche, issue de Philippe d'Harcourt, troisième fils de Jean V, a subsisté jusqu'à l'époque contemporaine. Elle a formé deux rameaux. celui d'Harcourt d'Ollonde et celui d'Harcourt Beuvron. A ce dernier rameau appartenaient  :

Henri d'Harcourt qui commença sa carrière militaire comme aide de camp de Turenne, en 1673, la poursuivit avec succès, devint maréchal, ambassadeur de France à Madrid en 1697, duc et pair en 1709, et mourut. en 1718. Ses deux fils, François d'Harcourt, 1689-1750, et Anne-Pierre d'Harcourt, mort en 1784, furent aussi maréchaux de France. 

Le duc d'Harcourt, ambassadeur de France auprès du Saint-siège, il prêta une assistance dévouée au souverain pontife Pie IX, en l'accompagnant, en novembre 1848, dans son exil à Gaëte.

Harcourt (Henri de Lorraine, comte d'), deuxième fils de Charles Il, duc d'Elbeuf, surnommé Cadet la Perle, parce qu'il était le cadet de sa maison et qu'il portait une perle à l'oreille, reprit les îles de Lérins aux Espagnols en 1637, battit à Quiers, en 1639, le prince Thomas de Savoie, s'empara de Turin en 1640, et gagna la bataille de Llorens en Catalogne en 1645. Il échoua au siège de Lérida en 1646, mais il défit les Espagnols en Flandre en 1649. Pendant la Fronde, il soutint d'abord la cour, contre laquelle il se tourna ensuite. Il rentra en grâce, et mourut gouverneur de l'Anjou en 1666. Il fut la tige de la branche d'Elbeuf-Harcourt-Armagnac, éteinte en 1825.
-

Comte d'Harcourt.
Henri de Lorraine, comte d'Harcourt.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra,2008. - Reproduction interdite.