.
-

Gui ou Guido, nom de plusieurs ducs carolingiens de Spolète. Le premier de ce nom régnait vers 843. - Gui III, fils de Gui II et d'Adélaïde, fille de Pepin, roi d'Italie, tenta, mais inutilement, de se faire nommer roi de France lors de la déposition de Charles le Gros (881), mais il réussit à enlever la couronne d'Italie à Bérenger, duc de Frioul, et se fit couronner empereur à Pavie par Etienne V en 889. Il mourut en 894, au moment où il allait combattre à la fois Bérenger et Arnoul, roi de Germanie.
Gui, duc de Toscane, fils et successeur d'Adalbert  II, monta sur le trône en 917, épousa la célèbre Marotie, alors toute-puissante à Rome, aida son frère utérin Hugues à se faire nommer roi d'Italie, 928, étendit sa puissance dans l'Italie méridionale, fit assassiner le pape Jean X, qui gênait son ambition, st mourut lui-même peu après, en 929.
Gui de Lusignan, roi de JérusalemLusignan.
Gui-Pape, en latin Guido-Papae. - Jurisconsulte du XVe, siècle, né vers 1402 à Saint-Symphorien d'Ozon, professa le droit à Lyon et à Grenoble, devint con seiller au parlement du Dauphiné, et mourut vers 1477, après avoir rempli diverses missions pour le roi Louis XI. Son ouvrage le plus important est intitulé : Decisiones Gratianopolitanae, Grenoble 1490. Chorier en a donné un abrégé en français sous le titre de Jurisprudence de Gui-Pape, avec une Vie de l'auteur, Grenoble, 1692.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.