.
-

Gryphius ou Gryphe. - Famille d'imprimeurs, qui forma des établissements importants à Lyon, à Paris, à Venise, etc. Le plus connu est Sébastien Gryphe, né en 1493 à Reutlingen en Souabe, et mort en 1556. Il exerça son art à Lyon de 1518 à 1556. Ses impressions sont remarquables à la fois par la pureté du texte, par la beauté et la netteté des caractères, qui sont généralement du type italique. Il cultiva lui-même la littérature avec succès. Les savants de son temps, tels que C. Gesner et Scaliger, l'honoraient de leur amitié. On cite parmi les chefs-d'oeuvre sortis de ses presses Thesaurus linguae sanctae de Sanctes Pagnin, 1529, in-fol. et une Bible latine, 1550, 3 vol. in-fol.
Gryphius (André), en allemand Greif, poète dramatique, né en 1616 à Gross-Glogau, en Silésie, mort en 1664, fut précepteur dans la famille du comte palatin de Schoenborner, voyagea eu Hollande, en France, en Italie; puis se fixa dans sa ville natale, et fut nommé en 1650 syndic provincial de la principauté de Glogau. On le considère comme le père du drame moderne en Allemagne : il a composé des tragédies et des comédies; son théâtre se distingue par la justesse des observations, la sagesse des plans, et la peinture bien étudiée des caractères. On a aussi de lui des odes, des chants religieux et des poésies funéraires. Son fils, Chrétien Gryphius, a publié ses oeuvres, Breslau, 1698.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.