.
-

Gresset (J.-B.-Louis), né à Amiens en 1709, était novice dans la Compagnie de Jésus lorsqu'il publia, à l'âge de 24 ans, le petit poème de Vert-Vert, élégant et gracieux badinage, qui fut suivi de la Chartreuse et de plusieurs autres petites pièces de poésie. De Tours, où il professait les humanités, il fut relégué à la Flèche, à cause des plaisanteries sur les religieuses que contient Vert-Vert. Il renonça en 1735 a continuer son noviciat, et se rendit à Paris. Il s'essaya sans succès dans la tragédie; mais il fit preuve en 1747 d'un véritable talent pour la comédie dans le Méchant, dont un grand nombre de vers sont devenus proverbes

Gresset entra en 1748 à l'Académie française, et renonça au théâtre par principe de religion et sur les conseils de Mgr de la Motte, évêque d'Amiens. La rétractation solennelle de ses prise de position antérieures excita la colère de Voltaire. Retiré dans sa ville natale, il y fonda une Académie. Il fut anobli par Louis XVI, et nommé historiographe de l'ordre de Saint-Lazare par Monsieur, plus tard Louis XVIII. Gresset acheva sa vie dans la pratique d'une haute piété, et mourut à Amiens en 1777, sans laisser d'enfants de son mariage avec une de ses compatriotes. On a de lui un poème posthume, le Parrain magnifique, faible production qui, publié en 1810, n'ajouta rien à sa réputation de poète original, mais quelquefois diffus. 

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.